Coupe d'Europe de rugby : Toulouse confirme son renouveau

le
0
Coupe d'Europe de rugby : Toulouse confirme son renouveau
Coupe d'Europe de rugby : Toulouse confirme son renouveau

Les cinq défaites de rang en championnat sont un lointain souvenir. Après deux victoires consécutives en championnat contre le Stade Français et Toulon, le Stade toulousain est venu à bout de Montpellier pour son entrée en coupe d'Europe (30-23).

Si la rencontre a mis du temps à se lancer, les deux équipes ont offert aux spectateurs d'Ernest-Wallon, un festival de jeu à partir de la 30e minute de la partie. Et cette confrontation franco-française a bien pris les airs de sommet européen qu'on lui promettait.

Nagusa (34e) a inscrit le premier essai de la rencontre. Mais Yoann Huget, homme du match et auteur d'un doublé (40e, 54e), puis Jean-Marc Doussain (66e), ont finalement permis de faire basculer la partie en faveur de Toulouse.

3e victoire d'affilée

Les Toulousains auraient même pu priver Montpellier d'un point de bonus défensif mérité. A la 80e minute, l'anglais Toby Flood, de retour de blessure, a inscrit une pénalité repoussant le MHRC à dix points de Toulouse. Mais sur le renvoi, les joueurs de Fabien Galthié sont finalement parvenus à mettre leurs adversaires à la faute pour ramener un point de leur déplacement.

"C'était très important pour nous de gagner ce match. On sait que Montpellier est capable de gagner sur tous les terrains de France et d'Europe, insiste William Servat, entraîneur des avants de Toulouse.  Ils étaient venus ici avec beaucoup d'ambition. On a voulu assurer la victoire avec cette pénalité en fin de match. Quand on affronte un adversaire de qualité, il faut le respecter et c'est ce que l'on a fait."

 

Pour Toulouse, les remous de début de saisons semblent définitivement s'éloigner. Après une série historique de cinq défaites de suite, le Stade vient d'enregistrer sa troisième victoire de rang toutes compétitions confondues. Son infirmerie pleine à craquer depuis des semaines se vide progressivement. Les Toulousains espèrent pouvoir aligner Kakovin, Picamoles et Nyanga pour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant