Coupe d'Europe de rugby : Toulon rejoint Clermont en finale

le
0
Coupe d'Europe de rugby : Toulon rejoint Clermont en finale
Coupe d'Europe de rugby : Toulon rejoint Clermont en finale

La finale de la Coupe d'Europe, le 18 mai à Dublin, opposera Clermont à Toulon. Un dernier acte franco-français donc, pour la quatrième fois de l'histoire après Toulouse-Perpignan en 2003 (22-17), Toulouse-Stade Français (18-12) en 2005, et Toulouse-Biarritz en 2010 (21-19).

Pour le Rugby Club Toulonnais (RCT), c'est une première, l'accomplissement du projet porté depuis le printemps 2006 par Mourad Boudjellal, un président toulonnais en larmes avant même le coup de sifflet final. Cet après-midi dans un Twickenham clairsemé, les troupes varoises ont dominé avec autorité les Anglais de Saracens (24-12). Un succès acquis, une fois de plus, grâce à la botte de Sir Jonny Wilkinson, auteur de tous les points de son équipe. Comme en quart de finale, le 7 avril dernier face à Leicester (21-15). Fort de sept pénalités et d'un drop, sa marque de fabrique, « Wilko » a remporté le duel qui l'opposait à Owen Farrell (4 pénalités), son successeur désigné au sein du XV de la Rose. « On est content, je remercie toute l'équipe aujourd'hui, car je n'aime pas trop les compliments, a déclaré Wilkinson au micro de Canal+. Moi, je fais juste mon boulot, pour moi ça a été un plaisir. Je vais fêter la victoire dans mon propre style, tranquillement. »

Wilkinson : «Clermont peut détruire les autres équipes»

« Il y a beaucoup de joie, on est content d'accéder à la finale, a expliqué Bernard Laporte, l'entraîneur du RCT. Félicitations à tous les joueurs de Toulon. Maintenant, ce n'est pas une fin en soi, on va affronter l'ogre clermontois. Mais on va d'abord savourer cette victoire en demi-finale. » Le demi de mêlée varois, Sébastien Tillous-Borde, a déjà l'esprit tourné vers la finale : « On a fait l'essentiel pour gagner. On est en train de grandir, on voulait vraiment aller en finale. C'est fait, maintenant il y a la finale à gagner. On sait que ça va être très dur, mais il y a 50% de chances de la remporter. » « On est...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant