Coup dur pour les traitements par cellules souches embryonnaires

le
0
La société américaine Geron a mis fin au premier essai sur l'homme d'un traitement à base de cellules souches embryonnaires, invoquant un manque de moyens financiers.

Le premier essai médical sur l'homme de traitement utilisant des cellules souches embryonnaires humaines a été brutalement arrêté aux États-Unis, marquant un coup dur terrible pour la filière de thérapie cellulaire. La société de biotechnologie californienne Geron a annoncé lundi qu'elle mettait fin à son essai clinique sur des malades gravement touchés à la moelle épinière.

La technique testée devait permettre la réparation des liaisons nerveuses dans une moelle épinière gravement endommagée après un accident en injectant une petite quantité de cellules souches prélevées sur un embryon humain. Les cellules souches embryonnaires sont au c½ur des thérapies dites régénératrices, car elles ont le potentiel de se différencier en un très grand nombre de types différents de cellules dans le corps.

Au-delà des nombreuses oppositions éthiques que provoque ce genre de thérapie cellulaire, le premier essai thérapeutique de ce type sur l'homme avait fait n

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant