Coup de froid sur la conjoncture française

le
0
INFOGRAPHIE. Le manque de croissance fragilise encore l'industrie. L'emploi va continuer à en faire les frais.

La Banque de France a souvent été un peu trop pessimiste dans ses prévisions. Même s'ils sont sûrement un peu plus sombres que la réalité, les chiffres publiés ce lundi par l'institution dressent un panorama de la situation qui n'a rien de réjouissant et témoigne de la fragilité de l'économie française. La Banque de France confirme ainsi anticiper un léger recul de l'activité en fin d'année en France avec une baisse de 0,1 % du PIB au quatrième trimestre - après un recul équivalent au troisième trimestre. Si ces prévisions devaient se confirmer, il s'agirait d'un premier épisode de récession - qui, techniquement, se définit par deux trimestres consécutifs de recul du PIB - depuis que la France est sortie de la crise, au printemps 2009.

Pour l'instant, l'Insee ne croit pas à ce scénario: prenant les économistes de court, l'Institut national de ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant