Coup de frein sur les projets de ligne à grande vitesse

le
0
La pause dans la construction de portions supplémentaires de LGV, préconisée ce jeudi par les parlementaires chargés de définir les priorités dans les transports, va réduire la spirale de l'endettement. » TGV, routes, canaux : l'État repousse des grands projets après 2030

Sans surprise, les élus qui s'estiment oubliés du TGV vont fulminer à la lecture du rapport de la commission mobilité 21 remis ce jeudi au gouvernement. Les projets de lignes à grande vitesse Bordeaux-Hendaye, Paris-Orléans, Clermont-Lyon, Rhin-Rhône et Poitiers-Limoges sont repoussés à 2030 et même au delà pour certains d'entre eux. Une seule LGV, Bordeaux-Toulouse, pourrait être lancée avant 2030 si le gouvernement suit les recommandations des parlementaires de tous bords politiques qui ont réalisé le tri et le «phasage» des grands projets d'infrastructure de transport.

«Que veulent les Français?, s'interroge un haut fonctionnaire au sujet des priorités à définir: chaque mois, on c...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant