Coup de filet policier dans les milieux d'affaires turcs

le , mis à jour à 12:39
0

(Précisions) ISTANBUL, 22 mai (Reuters) - La police turque a lancé vendredi une opération contre des dizaines personnes liées au monde des affaires dans le cadre d'une enquête visant des partisans du prédicateur Fethullah Gülen, ex-allié de Recep Tayyip Erdogan et désormais principal adversaire politique du président turc, rapporte l'agence Dogan. Qualifiée de "structure parallèle" par la présidence turque, la mouvance de Fethullah Gülen, exilé aux Etats-Unis, est visée par de multiples enquêtes qui s'étaient jusqu'alors focalisées sur la police, l'appareil judiciaire, les médias et une banque fondée par ses partisans. L'opération policière lancée vendredi était concentrée sur la ville de Konya, dans le centre du pays, mais elle s'étend sur une dizaine de provinces, rapporte Dogan. Parmi les personnes interpellées figurent des membres de la fédération d'entreprises Aktif, cible d'une enquête judiciaire dans laquelle elle est désignée comme un "groupe terroriste", mais aussi Ercan Tastekin, un ancien chef de la police de la province de Bingol, dans l'est du pays. "Je suis en détention. Probablement parce que j'ai parlé et dit la vérité", a écrit ce dernier sur son compte Twitter. La police a refusé de faire le moindre commentaire sur ces arrestations qui surviennent à un peu plus de deux semaines d'élections législatives prévues le 7 juin. Selon une enquête d'opinion privée commandée par des entreprises turques et qu'évoquent vendredi certains médias, le Parti de la justice et de développement (AKP) de Recep Tayyip Erdogan, recueillerait 40,5% des suffrages, alors qu'il avait frôlé les 50% en 2011, et risquerait de ne pas obtenir la majorité absolue. (Daren Butler; Nicolas Delame et Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant