Coup de filet dans les rangs de l'opposition pakistanaise

le
0

MULTAN, Pakistan, 19 août (Reuters) - La police du Pendjab a procédé mardi à l'arrestation de 147 partisans des opposants pakistanais Imran Khan et Tahir ul-Qadri pour les empêcher de rejoindre les manifestations organisées à Islamabad afin de réclamer la démission du Premier ministre Nawaz Sharif, qu'il accusent de fraudes électorales et de corruption. Plusieurs dizaines de milliers de Pendjabis ont déjà répondu à leur appel et sont rassemblés depuis quatre jours dans la capitale, théâtre de deux rassemblements distincts. Imran Khan, ancien gloire nationale de Cricket reconverti dans la politique, a menacé lundi d'ordonner à ses partisans d'investir la "zone rouge", le quartier administratif et diplomatique. Les autorités avaient auparavant fait savoir qu'aucun manifestant ne serait autorisé à s'y rendre. Le dignitaire musulman Tahir ul-Qadri doit consulter mardi les militants de son mouvement pour décider ou non de s'associer à l'initiative. Les deux rassemblements sont jusqu'ici restés distincts, dans la mesure où leurs chefs de file poursuivent des objectifs différents. Imran Khan a par ailleurs annoncé que les élus de son parti, troisième force parlementaire, allaient démissionner en bloc de l'Assemblée nationale, où ils occupent 34 sièges, ainsi que des parlements locaux, sauf dans la province de Khyber Pakhtunkhwa, où ils sont majoritaires. Si elle est mise en oeuvre, sa décision conduira donc à des élections partielles. La police évalue à 55.000 le nombre de manifestants rassemblés à Islamabad. L'armée, toujours très influente, n'a pour le moment pas réagi à cette mobilisation. Selon certains commentateurs, Khan et Qadri chercheraient à exploiter des divergences entre l'état-major et le Premier ministre, aux affaires depuis juin 2013. L'ancien homme d'affaires issu des rangs conservateurs reste toutefois très populaire et dispose de la majorité absolue au parlement. (1Asim Tanveer, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant