Coup d'envoi des européennes en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas

le
0
LA GRANDE-BRETAGNE ET LES PAYS-BAS LANCENT LES ÉLECTIONS EUROPÉENNES
LA GRANDE-BRETAGNE ET LES PAYS-BAS LANCENT LES ÉLECTIONS EUROPÉENNES

par Luke Baker

BRUXELLES (Reuters) - La Grande-Bretagne et les Pays-Bas donnent ce jeudi le coup d'envoi des élections européennes et devraient offrir un avant-goût du vent de contestation attendu à travers le continent en offrant la victoire à des partis rangés à l'extrême droite et hostiles à l'Union européenne.

Après une campagne dont les sondages montrent qu'elle n'a guère passionné les électeurs, environ 380 millions d'Européens sont appelés à voter dans les 28 pays membres de l'UE pour élire les 751 députés qui les représenteront au Parlement européen.

Comme la plupart des autres pays, la France votera dimanche.

Sur un continent peinant à se relever de la crise de 2008, avec persistance d'une croissance économique atone et d'un chômage élevé sur fond de politiques d'austérité, ces élections devraient se traduire par une poussée des formations hostiles aux décisions et au mode de fonctionnement actuel de l'UE.

En Grande-Bretagne, le Parti de l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP), qui prône un contrôle plus strict de l'immigration et une sortie de l'UE, est donné gagnant par les instituts de sondage et devrait reléguer les conservateurs au pouvoir à la troisième place, derrière l'opposition travailliste.

Un scénario identique est attendu aux Pays-Bas, où le Parti de la Liberté (PVV) de Geert Wilders, hostile à l'islam et à l'UE, devrait s'imposer. Des sondages le créditent de 23% des intentions de vote.

Le PVV a ensuite prévu de s'allier au Parlement européen avec le Front national, auquel des sondages prédisent aussi une victoire en France, dans l'espoir de créer un nouveau groupe parlementaire.

FAIBLE PARTICIPATION ATTENDUE

Les Pays-Bas vont autoriser la publication dès jeudi soir des estimations à la sortie des urnes tandis que la Grande-Bretagne n'annoncera ses résultats que dimanche soir, une fois que le vote sera terminé dans l'ensemble de l'UE.

La tendance attendue dans ces deux pays devrait se retrouver non seulement en France, mais aussi au Danemark, en Hongrie, en Italie ou encore en Suède.

A l'occasion du dernier jour de campagne, Jean-Claude Juncker, candidat du Parti populaire européen (PPE, conservateurs) pour la présidence de la Commission, a lancé un appel à la mobilisation contre ces formations hostiles à l'UE.

"Ne donnez pas vos votes aux xénophobes extrémistes et aux fascistes", a lancé l'ancien Premier ministre luxembourgeois lors d'un meeting à Bruxelles. "Si vous voulez une Europe qui fonctionne et au service de ses citoyens, vous devriez voter pour ceux qui travailleront dur au sein du prochain Parlement européen."

Depuis les premières élections européennes au suffrage direct en 1979, la participation n'a cessé de chuter pour descendre à 43% en 2009. Elle devrait encore reculer cette fois, aux alentours de 40%.

Malgré ces courants contraires, les quatre grands blocs traditionnels de la scène politique européenne -les conservateurs du PPE, les sociaux démocrates, les libéraux de l'ALDE et les écologistes- devraient recueillir ensemble environ 70% des suffrages et continuer à orienter les décisions du Parlement européen, qui jouit désormais d'un pouvoir de "co-décision" avec le Conseil européen depuis l'adoption du traité de Lisbonne en 2009.

Ces groupes ont tenté de pimenter les élections en désignant chacun un candidat (deux pour les Verts) pour le poste de président de la Commission européenne, dont la désignation revient aux chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres réunis au sein du Conseil.

Selon un responsable socialiste français, les conservateurs, les sociaux-démocrates et les libéraux se sont toutefois entendus pour tenter de forcer la main du Conseil en décidant que le candidat du camp arrivé en tête aux élections sera soutenu par les deux autres.

(Avec John O'Donnell et Julia Fioretti; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant