Coup d'arrêt momentané à l'aventure Solar Impulse, cloué au sol pour des réparations

le
0
Coup d'arrêt momentané à l'aventure Solar Impulse, cloué au sol pour des réparations
Coup d'arrêt momentané à l'aventure Solar Impulse, cloué au sol pour des réparations

Le tour du monde de Solar Impulse 2, un avion expérimental révolutionnaire à batterie solaire, a subi un coup d'arrêt momentané mercredi à mi-parcours de son périple de 35.000 km, avec l'annonce de l'immobilisation de l'appareil pour plusieurs mois, le temps de réparer les batteries endommagées lors de sa dernière étape au-dessus du Pacifique.Dans un communiqué publié mercredi en Suisse, où sont basées la société et l'équipe de Solar Impulse 2, les organisateurs indiquent que l'appareil, qui s'est posé le 3 juillet à Hawaï, doit rester sur place jusqu'au début du printemps 2016. Il devait redécoller de Hawaï dans quelques semaines, selon le précédent point de la situation qui était daté du 11 juillet.D'après le programme initial, il restait après Hawaï encore 49% du tour du monde à effectuer.Mercredi, le service de presse de l'équipe a indiqué que les batteries de l'avion solaire avaient subi des dommages "irréversibles" lors du vol entre Nagoya (Japon) et Hawaï, un périple record de 5 jours et 5 nuits, réalisé avec le pilote et homme d'affaires suisse André Borschberg aux commandes de l'appareil.Les dommages causés à certaines pièces des batteries nécessitent des réparations qui vont durer "plusieurs mois". Durant ce laps de temps, les ingénieurs de Solar Impulse 2 vont étudier différentes options pour mieux refroidir ou chauffer les batteries durant de très longs vols, note le communiqué de Solar Impulse.- Mauvaise évaluation des températures -Au début du vol Nagoya-Hawaï, la température des batteries a fortement augmenté. Malgré les efforts de l'équipe de Solar Impulse qui suivait le vol à distance, le pilote étant seul dans l'appareil, il n'a pas été possible de diminuer la température par la suite.La température des batteries lors d'ascensions et de descentes dans un climat tropical n'a "pas été prévue correctement", écrit Solar Impulse.L'avion solaire d'André ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant