Couloirs de bus à Paris : vers la «vidéo-verbalisation» depuis des bus RATP

le , mis à jour à 21:17
0
Couloirs de bus à Paris : vers la «vidéo-verbalisation» depuis des bus RATP
Couloirs de bus à Paris : vers la «vidéo-verbalisation» depuis des bus RATP

L'hebdomadaire Auto Plus affirme, jeudi, qu'un «système de vidéo-verbalisation embarquée» pourrait équiper à titre expérimental des autobus de la RATP afin de lutter contre les contrevenants circulant dans les couloirs réservés.

Sollicitée jeudi soir, la RATP a souligné qu'elle «s'intéresse à toutes les technologies permettant de favoriser la lutte contre le stationnement dans les voies de circulation réservées», mais que «rien n'a été décidé à ce jour quant à l'opportunité d'un tel système».

Selon Auto Plus, qui ne cite pas sa source, «une solution de vidéo-verbalisation automatisée pourrait bientôt être testée et installée sur des bus de la RATP afin de faire respecter l'interdiction d'emprunter les couloirs de bus», outre les caméras fixes qui existent déjà.

En 2004, la mise en place expérimentale de caméras embarquées dans des bus de la RATP afin de relever les infractions dans les couloirs de bus s'était heurtée à l'hostilité des syndicats.

Fabrice Bazzanella, délégué SUD au Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) des bus de la RATP, a indiqué jeudi  ne pas avoir connaissance d'un tel projet. En revanche, selon lui, la direction a récemment présenté un dispositif qui permettra aux agents assermentés de la RATP de dresser des procès-verbaux aux véhicules stationnés sur les voies de bus, et de le faire par voie électronique. Mais ces agents circulent en voiture.

La RATP a confirmé cette information, également relevée par Auto Plus qui laisse entendre qu'il s'agit d'un «premier acte» avant le test d'un système de «vidéo-verbalisation». Outre une simplification des procédures pour nos agents, ces dispositifs ont pour objectif d'améliorer la lutte contre le stationnement illicite dans les voies de bus, qui gêne la progression des véhicules et dégrade la régularité due aux clients», a expliqué l'exploitant des transports publics ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant