Coulisses de la COP 21 : Entre Nord et Sud, ça va chauffer !

le
0
Coulisses de la COP 21 : Entre Nord et Sud, ça va chauffer !
Coulisses de la COP 21 : Entre Nord et Sud, ça va chauffer !

Rejetant la responsabilité du réchauffement climatique sur le monde industrialisé, les pays en voie de développement ont du mal à renoncer au charbon et au pétrole pour assurer leur décollage. Au sommet de Paris, fin 2015, la France devra jouer les bons offices.

Les Africains sont furieux.» Lima, jeudi 11 décembre 2014. Sur le site qui accueille la grande conférence de l’ONU sur le climat, les bruits de couloir n’annoncent rien de bon, les chances d’aboutir à un accord digne de ce nom s’effritent de minute en minute. Il est minuit passé. Au sein de la délégation française, la pression monte : la précision du texte débattu, qui porte sur les engagements que devra prendre chaque pays pour réduire ses émissions de CO2, est une étape essentielle pour réussir la conférence suivante, qui se tiendra à Paris, du 30 novembre au 11 décembre 2015. Au QG européen, quelques heures plus tard, l’inquiétude est à son comble. A la sortie, rien n’y fait : le texte voté sera minimal. Certes, chacun rendra une copie, mais pour le contenu, l’interprétation restera libre.

La Chine, pollueur n°1

Dans les négociations sur le climat, la tension entre les pays du Sud, comme le Venezuela ou l’Ethiopie, et ceux du Nord est immédiatement palpable. Dès 1992, à Rio, au Brésil, lorsque le monde entier prend conscience de la nécessité de réduire les émissions de CO2 d’origine humaine, il est aussi décidé que les pays développés, qui avaient pris deux siècles d’avance pour s’industrialiser, donc polluer, en assumeraient la charge en priorité.

Vingt-trois ans plus tard, cette division du monde entre « coupables » et « victimes » ne marche plus. Les événements climatiques extrêmes obligent tous les pays, y compris les plus pauvres, à agir. Et les grands « émergents », comme la Chine, le Brésil ou l’Inde, sont autant de locomotives lancées à pleine vitesse qui polluent de plus en plus. Pays étiqueté ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant