Couches lavables ou couches jetables, quelles sont les plus écologiques ?

le
0
Couches lavables ou couches jetables, quelles sont les plus écologiques ?
Couches lavables ou couches jetables, quelles sont les plus écologiques ?

Si les couches attirent autant l'attention, c'est du fait de l'enjeu quantitatif qu'elles représentent : jusqu'à l'acquisition de la propreté, un enfant utilise environ 3 800 couches jetables. Les textiles sanitaires hygiéniques (couches, lingettes, protections féminines, cotons) représentent, chaque année, en France près d'1 million de tonnes de déchets (source : ADEME, l'Agence de l'Environnement et de la Maîtris de l'Energie), constitués, en majorité, de couches jetables. A l'inverse, les couches lavables génèrent une quantité de déchets minime puisqu'en 2 ans 1/2 , un enfant a besoin d'environ 30 couches lavables qui seront lavées 137 fois (sur la base de 4,5 changes par jour). En revanche, les couches lavables présentent, d'autres impacts sur l'environnement notamment à travers les consommations d'eau et d'énergie engendrées.

Couche lavable, couche jetable, quelles différences ?

Une couche lavable est composée d'une partie absorbante (la couche) et d'une culotte de protection imperméable qui assure l'étanchéité. Un feuillet biodégradable est placé dans le fond de la couche pour récupérer les selles. Il existe également aujourd'hui des modèles tout en un, dans lequel le noyau absorbant et la culotte ne font qu'un.

Une couche jetable est, quant à elle, composée d'une couche extérieure en plastique avec des attaches intégrales, et au coeur, de matières absorbantes, avec une couche supérieure protectrice.

Zoom sur les couches jetables

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant