Couac franco-allemand sur l'Espagne à l'Eurogroupe

le
0
Paris et Berlin ont affiché un désaccord frontal à l'Eurogroupe sur le calendrier et les conditions de l'aide à accorder à l'Espagne.

De notre envoyé spécial à Nicosie

L'Eurogroupe à Nicosie a mis en évidence de nouvelles divergences franco-allemandes sur l'Espagne. Pierre Moscovici et Wolfgang Schäuble ont affiché un désaccord frontal sur le calendrier, le prix et les conditions politiques de l'aide que l'Espagne pourrait bientôt demander.

En public, le différend entre Berlin et Paris porte sur la date à laquelle Madrid pourra recapitaliser directement ses banques auprès du MES, le «FMI européen» validé par la Cour de Karlsruhe. Vendredi, Wolfgang Schäuble a pris ses pairs de l'euro à froid en assurant que ce ne sera pas possible en janvier 2013, comme lors du dernier sommet européen. Le bras droit d'Angela Merkel semble craindre qu'une avalanche de demandes au guichet du MES ne vienne embouteiller le Bundestag, puis polluer la campagne électorale de la chancelière.

La man½uvre, lancée au début d'un rendez-vous de l'Eurogroupe à Nicosie, n'a visiblement pas plu à Pierre Moscovici. Devant

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant