Côtes d'Armor : un centre de vacances fermé pour dysfonctionnements

le
0
Côtes d'Armor : un centre de vacances fermé pour dysfonctionnements
Côtes d'Armor : un centre de vacances fermé pour dysfonctionnements

Dix jours seulement après leur arrivée au domaine de Pommerit-Jaudy (Côtes d'Armor), pour un séjour mêlant loisirs et révisions scolaires censé durer trois semaines, les jeunes clients de «Vacances Educatives» ont été invités à rentrer chez eux. Mercredi dernier, la préfecture de Saint-Brieuc a décidé d'écourter le voyage de cette centaine d'adolescents âgés de 12 à 18 ans en ordonnant la fermeture de leur centre de vacances pour dysfonctionnements. La société parisienne a tenté d'annuler cette décision en engageant une procédure de référé-libérté contre l'arrêté de la préfecture, mais celle-ci a été rejetée par le tribunal administratif de Rennes vendredi.

C'est à cause d' «un certain nombre d'incidents» que la préfecture a pris cette décision, «à la suite d'un rapport de la Direction départementale de la cohésion sociale» (DDCS), explique le directeur de cabinet du préfet, Gilles Quénéhervé. «Il y avait une absence de projet éducatif, des problèmes d'encadrement, certains jeunes se sont trouvés livrés à eux-mêmes, une jeune fille a été hospitalisée suite à une bousculade», poursuit le fonctionnaire. Il fait également état de problème de direction, précisant qu'au moment de l'arrêté préfectoral, un premier directeur a été mis à pied, un deuxième désigné, puis révoqué et une nouvelle directrice nommée. Cette dernière a finalement reçu le soutien de la mairie de Pommerit-Jaudy.

Un séjour à plus de 1500 euros

A en croire la brochure de «Vacances Educatives», le séjour à Pommerit-Jaudy, qui s'adresse aux élèves de la 4ème à la terminale et propose aussi bien des cours de rattrapage en anglais, français, maths et physique que des excursions et des sessions de kayak ou d'équitation, est pourtant réputé pour apporter aux jeunes «un soutien réellement efficace parce qu'encadré par de vrais enseignants». «Notre équipe d'encadrement (est) dynamique et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant