Côte d'Or: un instituteur mis en examen pour viol d'une fillette de 4 ans

le , mis à jour à 14:46
6
Un professeur des écoles a été mis en examen pour viol et agressions sexuelles sur une fillette de 4 ans dans une école de Genlis (Côte-d'Or) ( AFP/Archives / FRED DUFOUR )
Un professeur des écoles a été mis en examen pour viol et agressions sexuelles sur une fillette de 4 ans dans une école de Genlis (Côte-d'Or) ( AFP/Archives / FRED DUFOUR )

Un professeur des écoles de 42 ans a été mis en examen pour viol et agressions sexuelles sur une fillette de 4 ans dans une école de Genlis (Côte-d'Or), a annoncé mardi le parquet de Dijon.

L'homme, marié et père de famille, a été écroué, selon le parquet, et suspendu à titre conservatoire de l’Éducation nationale, précise de son côté le rectorat de l'Académie de Dijon, confirmant une information du quotidien Le Bien Public

C'est la fillette qui a raconté à sa famille il y a une quinzaine de jours avoir été victime d'attouchements de la part de l'instituteur, qui faisait des remplacements à l’école maternelle La Chênaie.

Mis en examen le 19 novembre, il a ensuite été placé en détention "pour les nécessités des investigations à poursuivre", précise le parquet. L'enquête a été confiée à un juge d'instruction.

L'enseignant, qui exerce depuis 2007, "n’est pas connu des services de justice et aucun fait similaire n’est à ce jour inscrit à son casier judiciaire", précise le rectorat.

A Genlis, ville de 5.500 habitants située entre Dijon et Dole (Jura), des mesures ont été prises dans l'école "pour apporter tout le soutien nécessaire aux familles et aux enseignants".

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 il y a 5 jours

    la plupart des cas sont observés dans le silence du cercle familial... Du calme, La petite ne semble pas avoir souffert.

  • s.thual il y a 5 jours

    Si c,est avéré sans doute faut lui couper les parties et lui faire bouffer.y en a marre de ce genre de fait divers deplorable..malade ou pas la victime elle y pensera à vie.

  • frk987 il y a 5 jours

    4 ans, ça me dépasse !!!

  • DS76 il y a 5 jours

    La suspension de fonctions est une mesure dite conservatoire prise par l'administration qui décide d'écarter momentanément du service un agent qui a commis une faute grave. Ce n'est pas une sanction disciplinaire. Cette mesure d'éloignement est prise dans l'intérêt du service public et/ou dans l'intérêt de l'agent lui-même.J'adore: la dernière phrase. On préserve et l'agent et le service public.Et l'enfant? et les parents? Pauvre France..... Dormez en toute quiétude, Mme la Ministre......

  • M7163258 il y a 5 jours

    rraclot "Que devient et qu'avez-vous fait de notre société ? Vous ne pensez pas quand même que cela n'existait pas avant ! Notre société n'a pas arrêté de se policer, le nombre de crimes délits ne fait que baisser depuis le 17ieme siècle période des premières archives sérieuses de police. 70% des agressions sexuels sont le fait de membres de la famille et proches, Les instituteurs, les curés ne sont de loin pas les plus en cause.

  • rraclot il y a 5 jours

    Tout cela est bien malheureux et bien triste quelques soient les résultats de l'enquête... Tout le monde est touché, aujourd'hui... Les curés, les flics, les politiques et j'en oublie peut être ? Que devient et qu'avez-vous fait de notre société ? Vous qui savez ??