Côte d'Ivoire : Sarkozy exclut une intervention

le
0
Les soldats français présents en Côte d'Ivoire «n'ont pas vocation à s'ingérer dans les affaires intérieures» du pays, a insisté mardi le chef de l'Etat, tout en réaffirmant qu'Alassane Ouattara en était le président légitime.

Nicolas Sarkozy a profité mardi de la présentation de ses vœux aux forces armées pour réaffirmer la position de la France sur la crise ivoirienne. Celle-ci n'a pas varié depuis de début de la crise : Alassane Ouattara est le président légitime de la Côte d'Ivoire, et toute intervention militaire française est exclue.

«Il n'y a aucune ambiguïté : nos soldats, les soldats de la France, n'ont pas vocation à s'ingérer dans les affaires intérieures de la Côte d'Ivoire. Ils agissent en vertu d'un mandat des Nations unies», a martelé le chef de l'État dans son discours sur la base aérienne de Saint-Dizier, en Haute-Marne. La «première préoccupation» des soldats de la force française Licorne est «la protection (des) ressortissants» français, a-t-il rappelé, avant d'ajouter : «Je suis personnellement et en temps réel la situation sur place et reste très attentif à la sécurité de nos compatriotes».

 

«Ces enjeux concernent en vérité toute l'Afrique»



...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant