Côte d'Ivoire : rencontre avec le chef du «commando invisible» d'Abobo

le
0
REPORTAGE - Le «colonel Bauer» est le chef d'état-major de l'«armée» constituée après le second tour de l'élection présidentielle, afin de «libérer» l'immense bidonville peuplé en majorité de partisans d'Alassane Ouattara.

De notre envoyé spécial à Abidjan.

La rencontre, entourée d'un luxe de précaution, a été organisée dans un coquet pavillon perdu en plein cœur d'Abobo. Ce bâtiment, qui appartiendrait à un cacique du régime dirigé par Laurent Gbagbo, a été «réquisitionné» voici quelques jours par les insurgés du Commando invisible. Au rez-de-chaussée, un indescriptible capharnaüm donne le sentiment que l'endroit a été pillé tandis qu'à l'étage, le visiteur découvre un confortable salon orné de poteries asiatiques. Sur une table basse, à côté des deux grenades nonchalamment abandonnées par un combattant, un aide de camp a disposé quelques verres et une bouteille de soda. Dehors, plusieurs hommes armés de kalachnikovs surveillent la ruelle déserte sur laquelle flotte une atmosphère de western.

«Maintenant que nous avons pris le contrôle d'Abobo, le moment est venu de nous dévoiler», lance le colonel Bauer, ainsi surnommé en référence à la série télévisée 24&...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant