Côte d'Ivoire : Ouattara appelle à la grève générale

le
0
Une mission de la Cédéao se rend sur place ce mardi pour tenter d'éviter la guerre civile.

Un embouteillage de petits taxis rouges serrés entre de gros camions bouche le pont Charles-de-Gaulle. Sur les trottoirs du Plateau, le centre des affaires d'Abidjan, devant des boutiques ouvertes, les passants en costume chic croisent de petits fonctionnaires. La ville, comme oublieuse de la crise politique, paraît vaquer à ses occupations ordinaires. L'appel à la grève générale lancé par Alassane Ouattara, nouvel essai pour forcer Laurent Gbagbo à quitter le pouvoir, n'a pas rencontré un grand écho lundi.

Les ports d'Abidjan et de San Pedro, où passent le plus gros des exportations de cacao, fonctionnent sans problème. Même à Abobo, un bastion du président élu, la vie suit son cours. C'est tout juste si, au matin, quelques jeunes ont tenté d'imposer l'arrêt de travail. «Il faut bien se nourrir», explique Adama, un cireur de chaussures du Plateau. Dans un pays où bien des familles vivent au jour le jour, la grève est un luxe inabordable. «En plus, on ne sait p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant