Côte d'Ivoire : nouvelles preuves de massacres par les deux camps

le
0
L'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch affirme détenir de nouveaux éléments prouvant que les forces pro-Ouattara et pro-Gbagbo ont commis des atrocités dans l'ouest du pays.

Depuis une semaine, les accusations sont lourdes contre les deux camps qui s'affrontent en Côte d'Ivoire. Selon l'ONU et plusieurs ONG, les forces pro-Ouattara et les forces pro-Gbagbo se sont livrées depuis le déclenchement des hostilités à des massacres dans l'Ouest ivoirien. Samedi l'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch a affirmé détenir de nouvelles preuves de ces atrocités.

Selon l'ONG, les forces de Laurent Gbagbo, le président ivoirien sortant, ont notamment commis un massacre à Blolequin le 28 mars. Plus de cent hommes, femmes et enfants originaires du nord de la Côte d'Ivoire et de pays voisins ont été exécutés. Le 29, dix autres de même origine ont été tués à Guiglo et huit Togolais dans un village près de Blolequin, ajoute HRW dans un rapport publié à New York.

Le document est tout aussi accablant pour les forces loyales à Alassane Ouattara, président ivoirien internationalement reconnu. Celles-ci ont tué ou violé des cen...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant