Côte d'Ivoire : Hollande dénonce un «lâche attentat», au moins un Français tué

le , mis à jour à 23:45
1
Côte d'Ivoire : Hollande dénonce un «lâche attentat», au moins un Français tué
Côte d'Ivoire : Hollande dénonce un «lâche attentat», au moins un Français tué

Après l'attaque terroriste revendiquée par le groupe Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique) qui a visé ce dimanche trois hôtels de la station balnéaire de Grand-Bassam, une station balnéaire de Côte d'Ivoire et l'explosion d'une voiture piégée au cœur de la capitale turque, Ankara, qui a fait au moins 34 morts et 125 blessés, les réactions se sont multipliées en France.

François Hollande, le président de la République française, a dénoncé «avec force le lâche attentat» en Côte d'Ivoire. Il a précisé que «la France apporte son soutien logistique et de renseignement à la Côte d'Ivoire pour retrouver les agresseurs. Elle poursuivra et intensifiera sa coopération avec ses partenaires dans la lutte contre le terrorisme.» Enfin, il «témoigne aux victimes et à leurs familles la solidarité de la France».

Selon le ministre ivoirien de l'Intérieur, «six terroristes» ont été neutralisés par les forces de sécurité et selon les autorités françaises, «au moins un Français» a été tué dans ce carnage qui a fait au moins 16 morts (14 civils et deux militaires), dont quatre Européens. Une enquête pour assassinat terroriste a été ouverte par le parquet de Paris, confiée à la DGSI (Sécurité intérieure) et à la sous direction antiterroriste (Sdat).

Les ministres français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault et de l'Intérieur Bernard Cazeneuve se rendront mardi à Abidjan pour exprimer la solidarité de la France avec les autorités et le peuple ivoiriens et assurer de leur soutien la communauté française sur place.

Manuel Valls Premier ministre, a condamné sur Twitter une «attaque ignoble à #GrandBassam : la France est solidaire du peuple ivoirien.» «Face au terrorisme, une même détermination : ne jamais céder !»

Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères, a pris la parole pour «exprimer toute sa solidarité avec le peuple ivoirien». «La plupart des victimes sont des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 il y a 9 mois

    Tiens il est pas muet...