Côte d'Ivoire – Ghana : beau final pour belle finale ?.

le
0
Côte d'Ivoire – Ghana : beau final pour belle finale ?.
Côte d'Ivoire – Ghana : beau final pour belle finale ?.

Vivement que cette CAN 2015 s'achève ce soir sur un beau match qui nous fasse oublier Ebola, l'arbitre Rajindraparsad Seechurn et les hélicoptères Que des Éléphants orange, à défaut d'éléphants roses, barrissent de plaisir et que les Black Stars se transforment en Golden Stars !

Le poids de l'histoire penche des deux côtés !
Il fallait au moins une belle affiche en finale pour clore une CAN 2015 qui n'a pas rehaussé le prestige d'une compétition de plus en plus décriée. Le changement d'organisateur, passant du Maroc à la Guinée équatoriale, pour cause d'Ebola. Un arbitrage très moyen en faveur du pays hôte à au moins deux reprises qui a privé les demies d'une Tunisie plus compétitive. Toujours cette plaie du foot africain ravivée, alors que le boulot des arbitres a été globalement bon Et puis il y eut les "incidents survenus" au stade de Malabo au cours de Ghana – Guinée équatoriale. Enfin, une qualité de jeu non négligeable, mais nettement en dessous du niveau des éditions 2006, 2008 et 2010 a pour l'instant régné jusqu'à aujourd'hui. Même le match pour la troisième place a déçu alors qu'on croyait que RDC et Guinée équatoriale se lâcheraient pour décrocher le bronze. Las ! C'est aux tirs au but que la RD Congo s'est imposée hier (0-0, 4 tab à 2). Alors on attend le bouquet final entre Ghana et Côte d'Ivoire, soit deux des trois favoris de la compète (avec l'Algérie). C'est déjà ça, et c'est "logique" : les deux finalistes sont les seules formations africaines à avoir participé aux trois dernières Coupes du monde. Historiquement, le Ghana, avec ses quatre couronnes continentales (1963, 1965, 1978, 1982), plus ses quatre finales, demeure avec l'Égypte un ténor absolu de l'Afrique. Ses deux dernières demi-finales en 2012 et 2013 l'installeraient même en position de favori La Côte d'Ivoire a un palmarès plus modeste mais plus récent, avec ses deux finales perdues en 2006 et 2012. C'est sur cette dynamique née de la génération Drogba-Zokora que les Éléphants surfent encore aujourd'hui. Et puisqu'on a évoqué l'histoire, impossible évidemment de ne pas rappeler que l'unique victoire ivoirienne à la CAN 1992 s'était réalisée face au Ghana d'Abedi Pelé cruellement absent en finale (0-0, 11 tab à 10 à Dakar !). Ce soir, les fistons André et Jordan Ayew auront un bon motif très familial de surmotivation face aux hommes en orange
Le Ghana sûr de sa force
Pour des motifs historiques (au vu du palmarès), le Ghana apparaît un peu comme favori. Tactiquement aussi, on sait que les Blacks Stars possèdent un éventail de possibilités plus large que les autres équipes continentales. Une longue expérience...



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant