Côte d'Ivoire : appel de la Banque mondiale

le
0
INFOGRAPHIE - L'institution internationale a engagé près de 208 millions de dollars (155 millions d'euros) dans divers projets de soutien à l'économie ivoirienne pour 2010.

La pression s'accentue sur la Côte d'Ivoire, où Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara ont tous deux prêté serment en tant que président samedi, et ont nommé un premier ministre chacun dimanche, à quelques heures d'intervalle. La crise politique inquiète la communauté internationale. L'ONU, les Etats-Unis, la France, l'Union européenne, la Grande-Bretagne, la Francophonie mais aussi la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) ont pris position en faveur d'Alassane Ouattara. Dimanche soir, la Banque mondiale et la Banque africaine de développement (BAfD) sont montées au créneau.

Les deux institutions ont indiqué dans un communiqué commun qu'elles s'interrogeaient sur l'opportunité de continuer à aider la Côte d'Ivoire. «Nous souhaitons poursuivre le travail avec les Ivoiriens en matière de lutte contre la pauvreté, mais il est difficile de le faire avec efficacité dans un contexte d'incertitude et de tension prolongées», ont-elles déclaré

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant