"Côte d'Azur - France" est désormais une marque de tourisme déposée

le
0

Comme le champagne ou les grands parfums, la Côte d'Azur est désormais une marque déposée, "Côte d'Azur - France", présentée jeudi et qu'elle compte décliner avec des partenaires et des licenciés pour relancer son tourisme chancelant depuis l'attentat terroriste à Nice le 14 juillet.

Après une première campagne sur les réseaux sociaux au lendemain de l'attentat, le Comité régional du tourisme (CRT) Côte d'Azur a fait enregistrer ce logo en octobre auprès de l'Institut national de la propriété industrielle (INPI). "Il fallait montrer une capacité de rebond, certes avec pudeur", a souligné David Lisnard, maire LR de Cannes et président du CRT. "On a des clientèles qui ont parfaitement résisté, notamment la Scandinavie", a-t-il dit.

Le nouveau logo, décrit par ses promoteurs comme "simple, sobre et élégant", a une typographie d'inspiration Art Déco insérée dans une cartouche et une trame de couleurs modulables évoquant la région. Des partenaires pourront l'aposer gratuitement et d'autres devront payer, à l'image de ce que pratique notamment la ville de Paris.

Le CRT mise sur un bénéfice de l'ordre d'un demi-million d'euros au bout de trois ans, somme qui sera reversée à la promotion de la destination, de Hyères (Var) à Menton (Alpes-Maritimes).

Une première campagne avait été lancée juste après l'attentat du 14 juillet qui a fait 86 morts sur la Promenade des Anglais, avec le hashtag #CotedAzurNow pour "créer une contre-émotion positive", a rappelé M. Lisnard. Cela n'a pas suffi à enrayer la chute de fréquentation. Sur la grande saison estivale, de mai à octobre, les nuitées d'hôtel et de résidence de tourisme ont baissé de 8% dans les Alpes-Maritimes, une chute historique sur les dernières décennies.

Le tourisme, premier secteur économique de Côte d'Azur, est estimé à 18% du PIB de la région qui a reçu son nom de Côte d'Azur au 19e siècle d'un préfet bourguignon, en référence à la Côte d'Or. L'activité représente 150.000 emplois directs et indirects, soit près d'un actif sur cinq. Par comparaison, le tourisme représente 7% du PIB en moyenne en France métropolitaine.

Au-delà de l'attentat, la création du nouveau logo "Côte d'Azur - France" vise aussi à régénérer l'image touristique de la région qui souffre de quelques clichés négatifs comme le déficit d'accueil ou une image de région superficielle et se reposant sur ses acquis. Parmi ses atouts en revanche, les gens citent la lumière, l'ouverture internationale et l'inspiration qu'ils peuvent y trouver.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant