Cosse, nommée ministre du Logement, se «met en retrait de EELV»

le , mis à jour à 20:38
8
Cosse, nommée ministre du Logement, se «met en retrait de EELV»
Cosse, nommée ministre du Logement, se «met en retrait de EELV»

Emmanuelle Cosse vient d'être nommée ce jeudi au gouvernement, comme ministre du Logement où elle succède à la radicale Sylvia Pinel. Depuis plusieurs jours, la rumeur se faisait de plus en plus insistante chez Europe-Ecologie-les Verts (EELV) et le parti s'y préparait. 

En entrant au gouvernement, la secrétaire nationale, élue à la tête du parti en novembre 2013, a fait un choix qui ne correspond pas à la ligne défendue depuis des mois par les écologistes. Dès mercredi, les porte-parole du parti Julien Bayou et Sandrine Rousseau ont publié un communiqué dans lequel EELV rappelait que les conditions d'un retour au gouvernement n'étaient pas réunies, histoire d'avertir Emmanuelle Cosse que son entrée se ferait à titre individuel. «EELV désapprouve cette participation et regrette cette décision personnelle alors que la politique gouvernementale est malheureusement incompatible avec des orientations écologistes, de justice sociale, solidaires, et à même de construire une société apaisée», ont-ils renchéri ce jeudi.

«Maintenant soit elle se met en retrait, soit on le fait pour elle», expliquait au Parisien.fr Marine Tondelier, membre de la direction et proche de Cécile Duflot. Emmanuelle Cosse n'a pas tardé à réagir : dans une lettre aux militants diffusée jeudi après-midi, peu après le remaniement, elle annonce quitter son poste de secrétaire nationale. «J'achève donc aujourd'hui mon mandat de secrétaire nationale. J'ai pris cette décision en conscience, dans la continuité de mon engagement pour l'écologie et sans renier les positions que j'ai exprimées par le passé», écrit-elle. «Aujourd'hui, je me mets en retrait de EELV».

C'est l'actuel numéro 2 d'EELV, David Cormand qui a pris la tête du parti, conformément aux statuts. Une décision validée à l'unanimité par le bureau exécutif, lors d'une réunion téléphonique de crise organisée juste après l'annonce de la composition du nouveau ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sarestal il y a 11 mois

    Belle photo, les deux réunies, on dirait culbuto !

  • g.marti4 il y a 11 mois

    et allez !!! Nouvelle distribution de portefeuilles avant la débâcle. Par la suite un ministre touche la retraite. A-t-on fait le bilan de tous ces retraités gouvernementaux et élus de toutes sortes ?

  • alf95 il y a 11 mois

    Une ministre de poids! ;-)

  • mary2776 il y a 11 mois

    il va falloir que tu maigrisses pour visiter les chambres de bonne qu on loue des prix exhorbitants a nos étudiants qui ne touche pas d alloc

  • mary2776 il y a 11 mois

    un CO CH E M AR

  • pichou59 il y a 11 mois

    nulos!

  • bsdm il y a 11 mois

    Au logement ? Aucune compétence !! sauf celle en échange de voter la révision constitutionnelle !!

  • Dudul69 il y a 11 mois

    c'est quand meme très fort , ça va faire trois ministres du logement en 4 ans ;;;; quelle crédibilité pour une politique de fond ? elle va vouloir nous pondre sa petite loi à elle , plus à gauche que Pinel et moins que dufleau