Corum convictions : la stratégie répond à une demande forte

le
0

Corum Convictions est venue troubler l'univers feutré des SCPI par une philosophie d'investissement qui « ne subit pas les marchés immobiliers mais qui sait les utiliser de façon dynamique ». Son taux de distribution de 6,3 % en 2013 lui a donné raison. Encore faudra-t-il le maintenir pour juger de la qualité long terme de son patrimoine.

Corum Convictions (Corum AM) se distingue cette année encore. Elle occupe les plus hautes marchés du podium en termes de rendement. La stratégie d'investissement « ouverte » y est sans doute, pour quelque chose. En effet, quand la SCPI étudie un actif, elle choisit celui qui procurera un bon rendement locatif plutôt que d'entrer dans la surenchère des prix du marché immobilier. Tout au long de l'année 2013, Corum Convictions a égrené ses nombreuses acquisitions. Elles ont permis de tripler la surface d'un patrimoine (18 actifs pour 36000m2 fin 2013) dont les 2/3 ont été construits voilà moins de 5 ans. Autre aspect sécurisant: les revenus. Ils offrent une belle visibilité puisque « 74 % des flux locatifs sont adossés à des baux dont les durées restant à courir sont supérieures ou égales à 7 ans ». Enfin, témoin d'un succès qui s'amplifie, la capitalisation de Corum Convictions a triplé.

Elle est passée en l'espace d'un an de 17 m€ à 88 m€. De quoi alimenter précise la société de gestion « une collecte relutive ». Ce critère technique signifie les effets immédiatement bénéfiques des investissements sur le résultat de la SCPI. Le détail fourni par Corum AM indique que la SCPI était investie en décembre dernier à 134 % soit des investissements supérieurs à la collecte en jouissance, en parallèle le rendement moyen des acquisitions touchait 8,2 %.

Tous les clignotants sont au vert. Même si la SCPI connait depuis peu une petite inflexion de son taux d'occupation financier, il atteint tout de même, 99,2 % fin décembre. Un score plus qu'enviable qui n'en demeure pas moins une surprise tant les associés s'étaient habitués au fil de chaque trimestre au niveau maximum (100 %). Toutefois, dans le sillage d'un indicateur indispensable à la bonne tenue du rendement, Corum Conviction à versé 63,8€ « tout en constituant un confortable report à nouveau». Ce montant fait ressortir un taux de distribution de 6,3 % en progression par rapport à 2012 (6,01%).

L'année qui débute sera-t-elle placée sous le signe d'une performance moindre ? En tous cas, Corum AM laisse entendre que le dividende prévisionnel s'élèvera à 61,8€ soit un taux de distribution anticipé de 6 %. Reste à espérer qu'à l'instar de 2013, la SCPI sera en mesure de relever le prix de sa part (+2 % en juin) afin de pallier à une déception toute relative des associés. En attendant, de nouvelles acquisitions sont dans les tuyaux en région parisienne et « dans des pays offrant les meilleures opportunités ».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant