Corse-Trois mis en examen pour le saccage d'une salle de prière

le
0
    AJACCIO, 25 mai (Reuters) - Trois personnes interpellées 
mardi dans l'enquête sur le saccage d'une salle de prière 
musulmane à Ajaccio, en décembre dernier, ont été mises en 
examen mercredi pour dégradation en réunion d'un lieu de culte, 
a-t-on appris de source judiciaire. 
    "Il y a suffisamment d'éléments à charge pour les poursuivre 
dans ce dossier", a précisé un représentant du parquet 
d'Ajaccio, faisant notamment référence à des images tournées par 
des caméras de vidéosurveillance.  
    Les suspects, qui ont par ailleurs l'habitude de relayer des 
messages islamophobes sur internet, ont été placés sous contrôle 
judiciaire. 
    Aucune charge n'a en revanche été retenue contre deux autres 
personnes qui avaient également été arrêtées mardi. 
    Les faits sont survenus en marge d'une manifestation de 
soutien à trois pompiers et deux policiers agressés dans le 
quartier sensible des jardins de l'Empereur. 
    Un groupe n'ayant pas participé à la manifestation initiale 
avait saccagé une salle de prière située quartier Saint-Jean et  
  quelques exemplaires du Coran avaient été détériorés. Un kebab 
avait aussi été dégradé. 
    Le dossier de l'agression des pompiers et des policiers par 
un groupe de jeunes à l'Empereur avait quant à lui abouti à onze 
mises en examen. Les suspects doivent bientôt comparaître devant 
le tribunal correctionnel d'Ajaccio. 
 
 (Roger Nicoli, édité par Simon Carraud) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant