Corse : la vendetta reprend de plus belle

le
0
Une semaine après une tentative d'assassinat, un restaurateur corse a été atteint lundi de plusieurs balles à travers la vitre de sa chambre d'hôpital, à Bastia. Le policier en faction devant la porte est resté impuissant.

Tout s'est déroulé comme dans un film noir. Et la police n'a rien pu faire. Le gérant d'un restaurant de plage de la Plaine orientale (Haute-Corse) a été atteint de plusieurs balles lundi matin à travers la vitre de sa chambre à l'hôpital de Bastia, une semaine après une première tentative d'assassinat.

Pour la police, il s'agit d'un règlement de comptes entre «mafieux encagoulés». La victime, Olivier Sisti, 37 ans, s'est attiré la haine farouche d'une faction rivale au sein du FLNC, sur fond d'appétits immobiliers. Et ce, quelque temps après la sortie de prison de Charles Piéri, le leader nationaliste que Nicolas Sarkozy avait réussi à faire tomber en faisant traiter son cas par la justice financière, comme au temps d'Al Capone.

Deux hommes à moto

Considéré localement comme un petit affairiste, Sisti avait déjà été victime d'une tentative d'assassinat en 2010, à Ghisonaccia, où se trouve son restaurant. Il avait alors été touché au thorax et aux jambes. L

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant