Corse : la PJ fait tomber la bande du Petit Bar

le
0
La PJ vient d'arrêter l'un des chefs présumés du banditisme en Corse. Il n'a pas quarante ans, est tétraplégique et devrait être incarcéré à la prison de Fresnes. Une vingtaine d'arrestations ont eu lieu en quelques jours.

C'est l'un des jeunes parrains présumés du banditisme en Corse qui se retrouve derrière les barreaux. Jacques Santoni, âgé d'une trentaine d'années, a été mis en examen à Paris pour association de malfaiteurs en vue d'extorsion de fonds et de blanchiment. On le dit lié à la bande des ex du Petit Bar, un établissement ajaccien où se retrouvaient quelques poids lourds du banditisme insulaire. Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a tenu à saluer jeudi soir ce «coup décisif».

Jacques Santoni (sans rapport avec la famille de François Santoni, l'ancien nationaliste corse abattu en 2001) a été arrêté dans le cadre d'une vaste opération qui s'est traduite par dix-huit interpellations au total depuis le début de la semaine, en Corse et sur...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant