Corse : Jacques Séguéla perd 1,37 million d'euros

le
30
Jacques Séguéla n'aura pas de maison au bord de l'eau en Corse.
Jacques Séguéla n'aura pas de maison au bord de l'eau en Corse.

La Cour de cassation a rejeté le pourvoi formé par Jacques Séguéla et son épouse dans l'affaire de son terrain de Cala Longa, dans le sud de la Corse, acquis pour 1,37 million d'euros. Le publicitaire avait acheté ces terres en bord de mer afin d'y faire construire une villa. Le terrain réputé constructible à l'achat ne l'était plus après acquisition. Grâce aux procédures judiciaires lancées par les associations de défense de l'environnement.

Le célèbre pubard a multiplié les appels après avoir été débouté de ses demandes d'indemnisations. Il avait en effet déjà réglé la facture pour cet achat, mais la justice l'empêchait de réaliser ses projets immobiliers. En bout de course, Jacques Séguéla s'est pourvu en cassation. En rejetant son pourvoi, la plus haute juridiction française a mis un terme définitif à ses espoirs d'être remboursé, voire d'être indemnisé. Il reste donc propriétaire d'un terrain d'une valeur de 1,37 million d'euros sur lequel il pourra seulement regarder pousser le maquis.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 7LM le mardi 19 nov 2013 à 13:46

    1.4 millions ? Les corses ont dues faire sauter sa cabane de jardin !

  • d.contan le mardi 19 nov 2013 à 09:28

    il faut arreter de construire dans ce magnifique departement...heureusement que certains s'opposent à l'urbanisation du littoral dans des secteurs à sauvegarder.il ne font pas comme sur le continent ou beaucoup de zonne cotiere ont ete degradées par le betonnage intensif.

  • Urfee le lundi 18 nov 2013 à 17:48

    Dorénavant, il vaudrait mieux pour lui, éviter de faire la leçon aux autres !

  • danquign le dimanche 17 nov 2013 à 21:27

    Dommage qu'on n'ait pas aussi sévère avec Michel Drucker en le contraignant à détruire ses maisons en plein site classé !Bravo les Corses !

  • duine le jeudi 14 nov 2013 à 11:50

    Et oui, il y a une justice dans ce pale pays...et il faut la trouver en Corse...C'est pas sur le continent que l'on trouverait cela.J'ai un peu de mal avec les corses mais là faut avouer qu'ils l'ont joué finoux!!!

  • M5887392 le mercredi 13 nov 2013 à 18:08

    Contrairement à ce que je peux lire dans les commentaires précédents, il ne s'est pas fait "Arnaquer". L'article précise bien que le terrain était "réputé" constructible. Autrement dit, en Corse, certaines personnes font construire sans en avoir le droit mais savent très bien qu'on ne leur demandera pas de détruire la villa si les décisions de justices arrivent après la fin des travaux. Le terrain était bel et bien NON constructible, mais monsieur se pensait au-dessus des lois.

  • glebret5 le mercredi 13 nov 2013 à 16:07

    Étonnant d'acheter un terrain sans avoir l'accord de permis de construire ! c'est le B-A BA non ?

  • puck le mercredi 13 nov 2013 à 09:49

    Il y aura bien à un moment un maire ou un préfet qui donnera un permis de construire mais ce sera pour son héritier .

  • lsleleu le mardi 12 nov 2013 à 21:33

    Il vendra sa rolex pour acheter une kelton et il aura encore l'heure...

  • gstorti le mardi 12 nov 2013 à 16:16

    Il y a une justice.