Corse : des élus veulent un statut officiel pour leur langue 

le
0
Le texte qui vient d'être voté à l'Assemblée de Corse favoriserait l'utilisation du corse dans les actes de la vie courante. De nombreux insulaires demeurent sceptiques.

Comme un symbole, le rapport soumis au vote vendredi après-midi à l'Assemblée de Corse était écrit dans les deux langues. Corse et français sur un même texte de l'hémicycle territorial, la chose est rare. Pour Pierre Ghionga, élu de gauche à la région et porteur du projet, il fallait bien cela pour marquer les esprits et amorcer ce que certains considèrent comme une révolution culturelle. Pouvoir utiliser la langue corse dans tous les actes de la vie courante et lui donner un «statut territorial d'officialité», ce qui impliquerait que toutes délibérations régionales, municipales et nombre d'actes administratifs soient rédigés dans les deux langues «officielles», française et corse !

Pas si simple pour Vincent Carlotti, pourtant secrétaire fédéral du PS qui se dit «sceptique, car cela ne va rien apporter pour repopulariser le corse. Qui va lire les délibérations d'un conseil municipal en langue corse, alors que peu de gens les lisent en français ? Et en

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant