Corse : 53% de Français opposés aux restrictions sur les achats immobiliers

le
21
Corse : 53% de Français opposés aux restrictions sur les achats immobiliers
Corse : 53% de Français opposés aux restrictions sur les achats immobiliers

Le président de la Collectivité territoriale de Corse Paul Giacobbi (PRG) s'est attiré les foudres de la classe politique en proposant la limitation de l'accession à la propriété pour les Continentaux sur l'île, afin d'éviter la spéculation foncière. Les Français, eux, semblent plus partagés. Environ un Français sur deux est opposé à ces mesures de restrictions, selon un sondage IFOP publié ce dimanche dans le JDD.

53% des sondés répondent être «plutôt opposés» à ce «qu'en Corse, l'achat de terrains ou de logements soit réservé aux personnes y résidant depuis au moins cinq ans ou ayant un lien ou une attache familiale dans l'île ?». 36% y sont en revanche favorables et 11% répondent qu'ils ne savent pas.

Flambée des prix

Cette revendication insulaire, longtemps l'apanage des nationalistes, trouve désormais quelques échos au sein de la majorité de gauche et même de la droite, qui y voient un moyen de casser la spirale spéculative effrénée autour de l'immobilier faisant souvent le jeu des organisations de type mafieux. Or, ces réformes nécessiteraient une modification de la Constitution. Elle devraient être insérées dans un Plan d'aménagement et de développement durable de la Corse (Padduc), en cours de rédaction, mais pourraient également se révéler difficilement compatibles avec le droit européen.

La dernière proposition de Paul Giacobbi posait d'ailleurs le même problème par rapport à la Constitution: la co-officialité de la langue corse avec le français, votée le 17 mai par l'Assemblée de Corse, avait été condamnée le mois suivant par le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls. Tout comme une éventuelle restriction immobilière, la proposition pose la question de l'unité nationale et de l'égalité de tous face à la loi.

En 2012, les notaires de France avaient pointé du doigt une exception corse sur les hausses sensibles de l'immobilier dans l'île, tous marchés confondus, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5144843 le lundi 12 aout 2013 à 11:25

    Faut-il comprendre que les corses veuillent garder le pouvoir chez eux?Car s'il y a trop de résidents venus du continent,c'est ce qui se passera:les nouveaux venus pourront voter dans l'ile.Et que dire de la co-officialité de la langue corse avec le français?N'est-ce pas compliquer l'apprentissage des enfants corse?Ca l'est bien assez comme ça!Apprendre les langues du business n'est-il pas plus opportun(angl/chin)?Comme apprendre le niçois à l'école!Non mais:c'est comme ça qu'on gère l'avenir?

  • bilit13 le lundi 12 aout 2013 à 10:55

    Je vous conseille de lire le numero hors série du canard enchaîné sortie cet été sur la corse.Concernant les corses: il est vrai qu'ils sont doués pour la politique et le commerce alternatif.libre à chacun de ne pas y aller

  • bearnhar le lundi 12 aout 2013 à 10:43

    Vous avez vu le nombre de Corses que nous avons dans la politique hexagonale ?Interdisons-leur de faire de la politique ailleurs que sur leur ile...!!Remarquez, moi je trouve qu'ils gèrent super bien les prblms d'immigration, vous avez vu que ça ne mouf-te pas là-bas, à croire qu'il n'y en a pas.Nous devrions nous en inspirer.

  • M7361806 le lundi 12 aout 2013 à 08:44

    ok, pourquoi ne pas interdire l'accés à la fonction publique aux corses ?

  • M2766070 le lundi 12 aout 2013 à 08:17

    et combien de français(du continent) favorable au raket corse sur la cote d azur ? 50%, 20% ,0%!!!!

  • DADA40 le dimanche 11 aout 2013 à 23:19

    Rappel : le référendum sur le statut de la Corse limité aux seuls Corses (morts et vivants) car s'il avait été fait en France, la Corse ne serait plus française, les sondages montrant que plus de 70% des français ne voulaient plus des corses.

  • DADA40 le dimanche 11 aout 2013 à 23:16

    Pour avoir une résidence en Corse, il faut payer l'impôt "Corse" prélevé par certains sinon, au titre de l'indépendance, ils vous la font sauter. Appliquons leur les mêmes règles et ils retourneront vivre chez eux.

  • M2614138 le dimanche 11 aout 2013 à 22:53

    Finalement il y aura toujours les mêmes baisés. Les français ' contre et envers tous c les seuls qui auront toujours tord ! Hollande l a bien compris. J aimerai que ce peuple retrouve un jour un sursaut de fierté. Mais c pas acquis

  • Georg47 le dimanche 11 aout 2013 à 22:40

    a la Corse il manque une chose ! un nable ! les marins comprendront

  • mmouity le dimanche 11 aout 2013 à 22:26

    Independenza!