Corruption : Six dirigeants mis en examen ?

le
0
Corruption : Six dirigeants mis en examen ?
Corruption : Six dirigeants mis en examen ?
Six dirigeants concernés par les soupçons de corruption concernant les derniers matchs de Nîmes de la saison passée en L2 pourraient être mis en examen. Les présidents de Nîmes et de Caen seraient concernés.

Alors que l'affaire des transferts suspects de l'OM pourrait rapidement s'apaiser, l'affaire des matchs truqués du Nîmes Olympique est loin d'être terminée. En effet, alors que des soupçons de corruption planent au-dessus des trois derniers matchs de L2 du club gardois, les gardes à vue, qui avaient débuté mardi, devraient se transformer en mises en examen. Selon iTELE, ce sont d'ailleurs six dirigeants qui seraient concernés, dont le président de Nîmes, Jean-Marc Conrad et celui de Caen, Jean-François Fortin. Alors que ce dernier, par le biais de son avocat, a clamé son innocence, il avait été transféré mercredi matin à Nanterre pour la poursuite de sa garde à vue.

Accablé par des écoutes téléphoniques, Serge Kasparian, l'actionnaire majoritaire de Nîmes, serait lui passé aux aveux. Des aveux partiels puisque, selon Infosport, il aurait reconnu avoir commandé des « opérations de corruption » mais il nierait être l'exécutant. Selon l'homme d'affaires, il n'y aurait pas eu de versements d'argent mais plutôt dess compensations en caisses de vin et de champagne. Déféré devant le juge, Serge Kasparian pourrait donc être mis en examen pour « corruption dans le cadre de manifestations sportive », à l'instar de cinq autres personnes, dont Fortin et Conrad. S'ils sont reconnus coupables, les sanctions en leur encontre devraient être exemplaires.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant