Corruption : Sepp Blatter va quitter la présidence de la Fifa

le , mis à jour à 01:34
0
Corruption : Sepp Blatter va quitter la présidence de la Fifa
Corruption : Sepp Blatter va quitter la présidence de la Fifa

Face à la pression, Blatter a fini par jeter l'éponge. En plein scandale de corruption à la Fifa, alors que les accusations visaient désormais son bras droit le Français Jérôme Valcke, mis en cause pour un transfert de 10 millions de dollars, le président de l'instance mondiale du football a annoncé ce mardi, lors d'une conférence de presse surprise, qu'il allait quitter la tête de la Fifa.

Sepp Blatter, 79 ans, en poste depuis 1998, va organiser de nouvelles élections dans les mois qui viennent afin que soit désigné le nouvel homme fort du football. «Je remettrai mon mandat à disposition lors d'un congrès électif extraordinaire», a annoncé le Suisse. Cette élection devrait avoir lieu entre décembre et mars.

La Fifa «face à des défis qui ne s'arrêtent pas, a besoin d'une profonde restructuration», a confié Blatter. «Même si j'ai été réélu, je n'avais pas le soutien de tout le monde du foot», a-t-il ajouté pour justifier son départ. Selon le New York Times, une toute autre explication pourrait l'avoir conduit à annoncer sa démission : le Suisse serait en effet directement visé par une enquête pour corruption. «Démissionner ça voudrait dire que je suis fautif», confiait Sepp Blatter vendredi dernier, juste après sa réélection. Prémonitoire ?

VIDEO. Démission de Blatter : «Les affaires se rapprochent de lui», dit Jean-Michel Larqué

QUESTION DU JOUR. Souhaitez-vous que Michel Platini se présente à la présidence de la Fifa?

«Une bonne décision», estime Platini

En attendant l'élection de son successeur, Sepp Blatter reste en poste. «Je vais continuer à exercer mes fonctions d'ici là, et je suis désormais libre des contraintes d'une élection. Je vais me concentrer pour engager des réformes ambitieuses», a-t-il précisé.

La démission de Blatter est «une décision difficile, courageuse mais la bonne décision», a estimé Michel Platini président de l'UEFA (instance européenne du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant