Corruption : le maire de Montréal arrêté

le
0
L'homme remplaçait depuis novembre l'ancien maire de la ville, Gérald Tremblay, contraint de démissionner suite à une enquête sur un vaste réseau de corruption gangrénant la Ville et l'industrie du bâtiment.

L'opération s'est déroulé dans la plus grande discrétion. Lundi matin, 6h, le maire de Montréal, Michael Applebaum, a été arrêté à son domicile. Seule une poignée de policiers avait été mis dans la confidence. L'élu, interpellé en même temps que deux autres hommes publics, va être entendu dans la journée par l'Unité permanente anti-corruption à propos d'une vaste affaire de corruption qui empoisonne le Québec depuis plusieurs années.

Selon les révélations de la presse québécoise, qui multiplie les articles à ce sujet depuis 2009, l'industrie locale de la construction est gangrénée par la mafia sicilienne, qui verse en retour de multiples pots-de-vin aux élus municipaux. Le scandale a entraîné, en 2012, la formation d'une commission publique d'enquête...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant