Corruption : Alstom va payer une amende de 700 M$ aux Etats-Unis

le
8
Corruption : Alstom va payer une amende de 700 M$ aux Etats-Unis
Corruption : Alstom va payer une amende de 700 M$ aux Etats-Unis

Ce sera la pénalité financière la plus importante jamais infligée dans le cadre de la loi américaine sur les pratiques de corruption à l'étranger (FCPA). Une amende dont le groupe français Alstom se serait bien passé. Mais comme ses activités énergie sont en passe d'être reprises par le géant américain General Electric (GE), le Français a accepté de payer une amende de 700 millions de dollars (560 millions d'euros) aux Etats-Unis pour solder des poursuites pour corruption en Asie. En juin, pour échapper à un procès aux Etats-Unis.

BNP Paribas avait versé 8,834 milliards de dollars en reconnaissant lundi avoir violé des embargos américains contre Cuba, l'Iran et le Soudan.

Concernant Alstom, l'accord, conclu avec le département de la Justice américain (DoJ), devrait être officiellement annoncé la semaine prochaine. La FCPA donne aux Etats-Unis le droit d'enquêter sur de tels agissements quand ils impliquent une entreprise cotée aux Etats-Unis ou des citoyens ou résidents américains. Alstom était coté à Wall Street jusqu'en 2004.

L'accord en cours de finalisation viendrait retirer un obstacle important au rachat par GE des activités énergie d'Alstom (100% des turbines à gaz, 100% des turbines à vapeur hors nucléaire sauf en France, 50% des turbines à vapeur nucléaires, 100% de certaines énergies renouvelables notamment).

Alstom accusé d'avoir versé des pots-de-vin à des Indonésiens

En juillet, le conglomérat industriel américain avait dit avoir mené un examen approfondi des comptes d'Alstom et détecté des «détails» qui l'exposaient à des conséquences financières. Le DoJ accuse des responsables d'Alstom d'avoir tenté de verser des pots-de-vin à plusieurs responsables indonésiens, dont un député, pour obtenir un contrat de 118 millions de dollars dans le domaine de l'énergie, connu sous le nom de projet Tarahan.

Alstom était en coentreprise avec la société japonaise Marubeni, elle aussi ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3121282 le mercredi 17 déc 2014 à 08:21

    trop fort ! ces américains, juges et parties à la fois

  • M1945416 le mercredi 17 déc 2014 à 08:02

    pas en totalité , et c'était certainement pas prévu, ce genre d'action prend du temps

  • mucius le mercredi 17 déc 2014 à 07:59

    Rappel : Alstom appartient à GE. Cette histoire ne nous coûte rien.

  • M1945416 le mercredi 17 déc 2014 à 07:53

    opus: et c'est pas finis

  • M1945416 le mercredi 17 déc 2014 à 07:52

    et c'est pas fois, attendez que le traité transatlantique soit signé, ce qui nous reste comme entreprises vont être pillés… mais l'Europe sert à quoi? même pas capable de rendre la monnaie , on les attaque quand pour l'espionnage et écoutes illégales, vol de contrats juteux (airbus ext) , la crise des supprimes , les fausses déclarations pour faire rentrée la grèce en europe, ext ?

  • gendrefr le mercredi 17 déc 2014 à 07:19

    le racket des ricains continue

  • sebastix le mardi 16 déc 2014 à 20:38

    C'est fou les ricains ressemblent à un képi bleu au bord de la route.

  • idem12 le mardi 16 déc 2014 à 20:19

    z'ont tous compris les ricains...