Corrèze : Hollande délivre un «message d'unité» à Tulle

le
3
Corrèze : Hollande délivre un «message d'unité» à Tulle
Corrèze : Hollande délivre un «message d'unité» à Tulle

Un message d'unité. François Hollande, qui assistait ce lundi à une cérémonie en souvenir des «99 pendus Tulle»,  tués par les nazis le 9 juin 1944 en Corrèze, a délivré un «message d'unité, de rassemblement». 

Le président a atterri à l'aéroport de Brive vers  11 h 30, puis entamé son programme officiel à 14 heures, en dévoilant le timbre commémoratif du massacre au bureau de poste de Souillac, qui sera tiré à un million d'exemplaires. «Je souhaite qu'a travers ce timbre, ce 70 ème anniversaire, il puisse y avoir la connaissance dans toute la France de ce qui s'est produit là», a déclaré le Chef de l'Etat. «Et en même temps que la ville de Tulle ne soit pas portée sur son martyre. Parce qu'une ville doit vivre, évoluer, se tourner vers l'avenir». 

François Hollande a ensuite assisté à la projection d'un film sur la tragédie et de prendre part à la marche silencieuse jusqu'au Haut-Lieu de Cueille, où reposent les victimes.

[#WW2] 9 juin 1944 / 2014. Émission d'un timbre-poste hommage aux martyrs - pendus et déportés - de #Tulle. #LaPoste pic.twitter.com/vzm15LY61A? Laurent Albaret (@laurentalbaret) 9 Juin 2014

Un rendez-vous rituel depuis 25 ans

Lecture des noms des suppliciés, chant des marais et Marseillaise par le choeur de l'Armée, Chant des partisans par l'harmonie des Enfants de Tulle, le chef de l'Etat participera à cet hommage sans faire de discours. Ancien député et maire de Tulle, ex-président du conseil général de Corrèze, François Hollande assiste depuis plus de 25 ans à cette cérémonie dont il a fait un rendez-vous rituel de son quinquennat, comparable à ce que furent l'ascension de la roche de Solutré (Saône-et-Loire) pour François Mitterrand ou l'hommage aux Résistants du plateau des Glières (Haute-Savoie) pour Nicolas Sarkozy.

Le 9 juin 1944, trois jours après le Débarquement en Normandie, les nazis avaient ordonné la rafle de plus d'un millier ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le lundi 9 juin 2014 à 16:57

    En attendant la pendaison d'Hollandouille pour incapacité.....faudra faire une commémoration !!!!

  • fbordach le lundi 9 juin 2014 à 16:37

    C'est le Président...du conseil général!

  • M6745321 le lundi 9 juin 2014 à 16:12

    Il fallait (ordre de Londres) retarder de 3 ou 4 jours la montée de la division "Das Reich" vers la Normandie. Les FTP(communistes) n'avaient pas à attaquer une garnison, prenant le risque de représailles qui n'ont pas manqué.Idem pour Oradour!!Mais il ne faut parler des têtes brulées communistes...