CORRECTION LEAD 2-Opération anti-terroriste en Belgique, 12 arrestations

le , mis à jour à 11:41
2
 (au 7e paragraphe, bien lire Irlande et non Islande) 
    BRUXELLES, 18 juin (Reuters) - Douze individus soupçonnés de 
préparer une attaque ont été arrêtés dans la nuit de vendredi à 
samedi par les autorités belges, a annoncé le parquet fédéral, 
confirmant une information de la Radio-télévision belge 
francophone (RTBF). 
    "Dans le cadre d'un dossier de terrorisme du parquet 
fédéral, un juge d'instruction de Bruxelles spécialisé en 
matière de terrorisme a procédé à l'exécution de plusieurs 
dizaines de perquisitions dans la nuit du 17 au 18 juin", a dit 
le parquet dans un communiqué qui explique que les éléments 
recueillis au cours de l'enquête justifiaient une action 
immédiate. 
    Les services de sécurité européens redoublent de prudence 
alors qu'est organisé en France le championnat d'Europe des 
nations de football, quelques mois après les attentats de 
novembre en France et ceux de mars en Belgique. 
    Les perquisitions ont eu lieu dans 16 communes, Bruxelles et 
Molenbeek Saint-Jean notamment, a précisé le parquet. 
    "Quarante personnes ont été interpellées et douze d'entre 
elles ont été privées de liberté. Le juge d'instruction décidera 
dans les prochaines heures de leur maintien éventuel en 
détention", a indiqué le parquet qui précise que les 
perquisitions se sont déroulées dans incident particulier. 
    "Les éléments recueillis dans le cadre de l'instruction 
nécessitaient d'intervenir immédiatement." 
    Selon la chaîne néerlandophone VTM, les personnes arrêtées 
dans la nuit sont soupçonnées d'avoir projeté une attaque ce 
week-end à Bruxelles pendant la diffusion d'un match de football 
de l'équipe nationale belge, qui rencontre l'Irlande samedi 
après-midi. 
    Une alerte anti-terroriste a été transmise à la police belge 
après une information selon laquelle des djihadistes du groupe 
Etat islamique (EI) auraient récemment quitté la Syrie pour 
commettre des attentats en Belgique et en France, apprenait-on 
mercredi d'une source proche des services de sécurité belges. 
  
    Selon la RTBF, plusieurs ministres belges ont été placés 
vendredi sous protection renforcées. 
 
 (Julia Fioretti, Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • phili646 il y a 7 mois

    Confiez les nous on les enverra casser du cailloux à Cayenne !!!!

  • jyth01 il y a 7 mois

    Ben au moins les Belges agissent e préventif !