CORRECTION-La venue de François aux JMJ occultée par l'attentat en France

le
0
 (Bien lire mercredi et non mardi) 
    CRACOVIE, Pologne, 27 juillet (Reuters) - Le pape François 
est attendu mercredi aux Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) 
organisées cette année à Cracovie, en Pologne, mais la venue du 
souverain pontife est occultée par le meurtre en France d'un 
prêtre dans une église de Seine-Maritime. 
    L'annonce de cette attaque commise à 
Saint-Etienne-du-Rouvray, revendiquée par l'Etat islamique, a 
semé la consternation au rassemblement, un événement 
traditionnellement festif où se réunissent des jeunes 
catholiques venus du monde entier. 
    "Nous avons entendu l'information sans y croire, nous avons 
reçu des coups de téléphone de nos parents qui ont essayé de 
nous rassurer", a raconté Guillaume, un pèlerin d'une vingtaine 
d'année originaire de Bordeaux. 
    "Le pape Jean-Paul II disait que nous devions être tolérants 
et pas recourir à la force. Mon coeur me dit que c'est juste, 
mais après ce qui s'est passé, ma tête me dit autre chose", 
a-t-il poursuivi. 
    Au Vatican, on indique que le pape François a été horrifié 
par l'assassinat du père Jacques Hamel, 86 ans, qualifié de 
particulièrement "barbare" parce qu'il s'est produit au cours 
d'une messe. 
    Ce meurtre rappelle à certains catholiques celui de 
l'archevêque salvadorien Oscar Romero, abattu en 1980 par un 
escadron de la mort d'extrême droitte alors qu'il célébrait une 
messe. 
    François devrait rendre hommage dès mardi à Jacques Hamel et 
certaines voix s'élèvent pour réclamer que soit reconnu à ce 
dernier un statut de martyr, mort pour sa foi. 
 
 (Wiktor Szary,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant