CORR-Turquie-Manifestation après l'explosion dans un meeting du HDP

le , mis à jour à 13:33
0

(Bien lire deux morts au premier paragraphe) * Deux morts, plus de 200 blessés * Le parti pro-kurde vise un score de 10% aux législatives par Humeyra Pamuk et Seyhmus Cakan DIYARBAKIR, Turquie, 6 juin (Reuters) - Les Kurdes de Turquie se sont rassemblés samedi sur le lieu des deux explosions qui ont fait deux morts et plus de 200 blessés vendredi lors d'un meeting électoral du parti d'opposition pro-kurde HDP à Diyarbakir dans le sud-est de la Turquie. Les critiques ont fusé contre le président Recep Tayyip Erdogan, qui a qualifié les deux explosions de "provocation" survenues deux jours avant les élections législatives de dimanche. Des clous, des roulements à billes et autres objets de métal issus des explosions ont été rassemblés par les enquêteurs qui n'ont pour l'instant identifié aucun suspect, explique-t-on dans l'entourage des responsables de la sécurité. De source hospitalière, on évoque le chiffre de 200 blessés. Un groupe politique kurde a parlé de 300 blessés. Aux cris d'"Erdogan assassin", plusieurs centaines de personnes ont défilé sur les lieux derrière une banderole sur laquelle on pouvait lire "la paix malgré tout". Ils ont déposé des oeillets rouges, a rapporté un témoin. Recep Tayyip Erdogan, très populaire, mais accusé par ses opposants de tendances autoritaires, vise pour le Parti pour la justice et le développement (AKP), le parti islamo-conservateur qu'il a fondé, une majorité suffisante dimanche pour lui permettre de mener à bien son projet de présidentialisation du régime. Mais si le HDP pro-kurde (Parti démocratique des peuples), passe le seuil de 10% des suffrages, cela pourrait compromettre ses ambitions. ID:nL5N0YR1IM Samedi, plusieurs centaines de personnes ont participé à un cortège de voitures pour les funérailles d'un adolescent de 16 ans. Les participants ont fait le signe de la victoire et ont crié "les martyrs ne mourront pas" et "AKP, tu paieras pour cela". Selon le photographe britannique Guy Martin, qui était présents sur les lieux du drame vendredi, les deux explosions sont survenues à cinq minutes d'intervalle, la première dans une poubelle et la deuxième devant un générateur d'électricité. La police a fait usage de canons à eau et de gaz lacrymogènes pour disperser la foule après les explosions, ont indiqué des témoins. Les mesures de sécurité ont été renforcées pour les réunions du HDP. Selon son chef de file, Selahattin Demirtas, le parti a été la cible de plus de 70 attaques violentes au cours de la campagne électorale, dont un double attentat à la bombe le mois dernier qui a fait six morts. Il a indiqué que le HDP continuerait à promouvoir les discussions de paix entre le gouvernement et les rebelles kurdes quelle que soit l'issue des élections. (Avec Ayla Jean Yackley à Istanbul; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant