CORR-Plus de 4.300 chrétiens assassinés dans le monde en 2014

le
2

(Bien lire 2014 dans le titre) STRASBOURG, 7 janvier (Reuters) - Au moins 4.344 chrétiens ont été assassinés dans le monde en raison de leur croyance en 2014, affirme Portes ouvertes, une ONG protestante d'obédience évangélique, dans son "index mondial de persécution" publié mercredi. C'est deux fois plus qu'en 2013 (2.123) et près de quatre fois plus qu'en 2012 (1.201) selon les données collectées et vérifiées par l'ONG, via son réseau présent dans 60 pays. "L'extrémisme islamique est le moteur le plus répandu de la persécution", a dit Michel Varton, directeur de Portes ouvertes France, lors d'une conférence de presse à Strasbourg. "Sur les dix pays où les chrétiens subissent le plus de violences, huit connaissent une radicalisation islamique : Nigeria, Irak, Syrie, Centrafrique, Soudan, Pakistan, Egypte et Kenya", précise le rapport. Les deux autres sont le Myanmar (ex-Birmanie) et le Mexique, le premier, à majorité bouddhiste, en raison de la progression d'un "nationalisme religieux", le second parce que les réseaux criminels y prennent pour cible tous ceux qui s'opposent à leur emprise sur la société. Au-delà des violences physiques, l'index note chaque pays selon cinq autres critères affectés d'un même coefficient pour évaluer la capacité des chrétiens d'y vivre librement leur foi dans la sphère privée, familiale, sociale, civile et ecclésiale. A cette aune, la Corée du Nord conserve la première place qu'elle occupe depuis 13 ans. Dans ce pays, "si on découvre que vous êtes chrétien, vous êtes exécuté ou envoyé dans un camp et votre proche famille va aussi disparaître", dit Michel Varton. COREE DU NORD, SOMALIE ET IRAK Jusqu'ici seule en haut du tableau, elle est toutefois rejointe par la Somalie et l'Irak parmi les pays totalisant plus de 85 (mauvais) points au baromètre de l'ONG. Dans ces deux derniers pays, ce n'est pas l'Etat qui est en cause, mais sa défaillance au profit de groupes djihadistes. Le classement 2015 des 50 pays où la situation des chrétiens est la plus difficile révèle une augmentation de la persécution, avec une hausse de trois points de la moyenne générale. Une tendance lourde concerne les mouvements de populations imposés aux populations chrétiennes - et d'autres obédiences non sunnites -, principalement par l'Etat islamique en Irak et en Syrie mais aussi par la secte Boko Haram au Nigeria. "La population chrétienne en Irak est passée de 1,3 millions à 300.000 personnes en quinze ans", rappelle Michel Varton. On découvre également deux pays musulmans, membres du Conseil de l'Europe, dans ce "top 50" : l'Azerbaïdjan et la Turquie qui y font, l'un son entrée, l'autre son retour après deux ans d'absence. S'agissant du rôle de l'islamisme radical dans l'augmentation des persécutions contre les chrétiens, Michel Varton veut aussi voir des raisons d'espérer. "Cela pousse les musulmans modérés à se poser des questions fondamentales sur la façon dont ils côtoient les chrétiens". (Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8412500 le mercredi 7 jan 2015 à 16:08

    2014 et non 2015

  • pierry5 le mercredi 7 jan 2015 à 15:56

    Surtout ne pas faire d'amalgame !?!?!