CORR-Niger-La population de Diffa fuit les attaques de Boko Haram

le
0

(bien lire que la source est l'International Rescue Committee et non le CICR) NIAMEY, 12 février (Reuters) - Les incursions des islamistes nigérians de Boko Haram ont entraîné l'exode de plusieurs milliers d'habitants de Diffa, ville frontalière du sud-est du Niger, a déclaré l'ONG International Rescue Committee (IRC). Environ 7.000 personnes sont arrivées cette semaine à Zinder, la deuxième ville du pays, située 450 km à l'ouest de Diffa. La zone faisait déjà face à une crise humanitaire due à l'arrivée de 150.000 réfugiés nigérians. Certaines familles de Zinder ont recueilli jusqu'à 20 personnes, d'autres déplacés se sont installés dans le stade et l'afflux se poursuit, a précisé Matias Meier, coordinateur de l'IRC au Niger, interrogé par Reuters. "Ceux qui sont arrivés en camion sont les plus chanceux. Les cars (en provenance de Diffa) sont pleins jusqu'à la fin de la semaine prochaine. Beaucoup viennent à pied ou à vélo", a-t-il poursuivi. Le Nigeria, le Niger, le Tchad, le Cameroun et le Bénin ont constitué récemment une force de 8.700 hommes pour combattre Boko Haram. La France a quant à elle annoncé la semaine dernière la mise en place d'un détachement de liaison et de contact à Diffa dans le cadre de la lutte contre la secte. (Abdoulaye Massalaki et David Lewis, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant