CORR-LEAD2-Ebola fait 1.552 morts, l'OMS dévoile un plan de $490 mlns

le
0

(Suppression du dernier paragraphe, le médecin décédé n'ayant pas soigné la première victime de la maladie) GENEVE, 28 août (Reuters) - Le virus Ebola pourrait contaminer plus de 20.000 personnes, a averti jeudi l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en dévoilant un plan d'action nécessitant près de 490 millions de dollars (372 millions d'euros) pour mettre fin à l'épidémie. Le bilan de la fièvre Ebola, qui touche la Guinée, la Sierra Leone, le Liberia et le Nigeria, s'est alourdi à 1.552 morts sur un total 3.069 personnes infectées, et l'épidémie progresse, a révélé l'agence onusienne. En parallèle, le laboratoire britannique GlaxoSmithKline GSK.L a annoncé que les essais cliniques d'un vaccin expérimental développé pour combattre la fièvre Ebola allaient être accélérés et a dit prévoir de constituer un stock pouvant atteindre 10.000 doses très rapidement si les résultats étaient concluants. ID:nL5N0QY3R4 L'OMS estime que six à neuf mois seront nécessaires pour mettre un terme à l'épidémie en Afrique de l'Ouest et considère que le nombre réel de cas dans des zones de forte transmission pourrait être "deux à quatre fois plus élevé que celui rapporté". "Il ne s'agit pas d'un problème concernant trois pays, ni même l'Afrique de l'Ouest ou l'Afrique entière, mais d'un problème de sécurité sanitaire au niveau mondial", a déclaré Bruce Aylward, sous-directeur général de l'OMS. Quelque 490 millions de dollars sont nécessaires pour financer un plan stratégique qui comprend l'implication de personnel de santé par milliers et d'environ 750 experts internationaux, a-t-il expliqué. "Il s'agit d'une importante opération. On parle d'un personnel de santé de plus de 12.000 personnes. C'est une opération coûteuse." L'OMS, qui s'est vu reprocher un manque de réactivité face à l'épidémie, accélère et renforce ainsi sa réponse. CONTRÔLER L'ÉPIDÉMIE DANS LES GRANDES VILLES "Plus de 40% du nombre total des cas sont survenus au cours de trois dernières semaines. Toutefois, la plupart des cas sont concentrés dans quelques localités seulement", a annoncé un peu plus tôt l'OMS dans un communiqué. Le nouveau foyer de fièvre Ebola signalé en République démocratique du Congo (RDC) n'est pas inclus dans les derniers chiffres fournis. L'épidémie mortelle nécessite une réponse internationale massive et coordonnée, a appelé l'OMS, insistant sur l'importance de contrôler l'épidémie dans les capitales et dans les principaux ports afin de faciliter une réponse et une aide humanitaire plus larges. Le virus continue de se répandre dans "un nombre substantiel de localités", aggravant des conditions sociales et économiques déjà fragiles et tuant un nombre inédit de travailleurs de santé, écrit encore l'OMS. Un plan plus important, qui doit être lancé à la fin du mois de septembre sous l'égide des Nations unies, doit permettre de renforcer la lutte contre "les problèmes de plus en plus graves" liés à la sécurité alimentaire, aux conditions sanitaires, d'accès à l'eau, d'hygiène ou encore aux soins et à l'éducation, selon l'agence. (Stephanie Nebehay; Eric Faye et Agathe Machecourt pour le service français, édité par Marc Angrand)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant