CORR-LEAD 4-USA-Fusillade dans un centre d'avortement : trois morts

le , mis à jour le
0
 (Lire 1977 au lieu de 1997 à l'avant-dernier paragraphe) 
    par Keith Coffman 
    COLORADO SPRINGS, Colorado, 28 novembre (Reuters) - Une 
fusillade vendredi dans un centre d'avortement du planning 
familial à Colorado Springs, aux Etats-Unis, a fait trois morts 
et neuf blessés, ont annoncé les autorités qui ont arrêté un 
suspect. 
    Les trois morts sont un policier et deux civils, a déclaré à 
la presse le chef de la police de Colorado Springs, Peter Carey. 
    Les neuf blessés, parmi lesquels figurent cinq policiers, 
ont été hospitalisés; leurs jours ne sont pas en danger, a 
précisé Peter Carey. 
    Barack Obama a une nouvelle fois exprimé son désarroi face à 
ce type d'incident, affirmant qu'il fallait "faire quelque 
chose" pour rendre plus difficile l'accès aux armes à feu. 
    "Nous devons faire quelque chose contre la facilité d'accès 
à des armes de guerre dans nos rues pour des gens dont le métier 
n'est pas leur maniement. Ça suffit", a déclaré le président 
américain. 
    La police n'a pas donné d'informations sur les motivations 
du tireur. La présidente d'une des sections du Planning 
familial, Vicki Cowart, a laissé entendre que le climat de 
rancoeur autour de l'avortement aux Etats-Unis était propice à 
ce genre de violences.  
    Après avoir fait irruption dans le centre du planning 
familial, le suspect s'est engagé dans des échanges de tirs 
prolongés avec la police, puis a fini par se rendre aux forces 
de l'ordre à l'intérieur du bâtiment, environ cinq heures après 
le début de l'opération. 
    Un photographe de Reuters sur les lieux a vu un homme vêtu 
d'un T-shirt blanc, menotté les mains derrière le dos. 
    Auparavant, la police avait indiqué que les progrès pour 
sécuriser le bâtiment étaient ralentis par les vérifications 
concernant la présence éventuelle d'explosifs laissés par le 
suspect, qui a apporté des sacs à l'intérieur de la clinique et 
a aussi laissé plusieurs choses à l'extérieur. 
     
    OBAMA TENU INFORMÉ 
    La police a bouclé les alentours de la clinique après un 
appel de détresse reçu à 11h30 (18h30 GMT) faisant état de coups 
de feu. La porte-parole de la police a précisé que les officiers 
dépêchés place avaient immédiatement essuyé des tirs de la part 
du suspect retranché dans le bâtiment. 
    Des agents de la police fédérale (FBI) et du Bureau of 
Alcohol, Tobacco, Firearms and Explosives (ATF) sont venus 
prêter main forte aux forces de police.  
    Le président Barack Obama a été tenu informé des 
développements de l'affaire par sa conseillère pour la Sécurité 
intérieure, Lisa Monaco. 
    Comme dans beaucoup d'Etats américains, l'avortement est 
contesté dans le Colorado. Le sujet figurait en bonne place dans 
des publicités lors des élections sénatoriales l'an dernier 
entre le sortant démocrate Mark Udall et le républicain Cory 
Gardner, qui a remporté le scrutin. 
    Cette clinique de Colorado Springs, localité située à 110 km 
au sud de Denver, a été à plusieurs fois prise pour cible par 
des manifestants opposés à l'interruption volontaire de 
grossesse. Elle a déménagé ces dernières années dans le lieu où 
elle se trouve actuellement. L'endroit est une "forteresse" 
selon les opposants à l'avortement. 
    Par exemple en août dernier, plusieurs centaines de 
personnes s'étaient rassemblées devant l'établissement afin de 
demander la suppression des subventions publiques au planning 
familial, rappelle le Colorado Springs Gazette, le journal 
local. 
    Selon la Fédération nationale de l'avortement, huit membres 
du personnel médical ont été tués depuis 1977 aux Etats-Unis 
d'incidents violents. L'homicide le plus récent remonte à 2009. 
Cette année-là, un médecin pratiquant des avortements, le 
docteur George Tiller, a été abattu alors qu'il se trouvait dans 
une église à Wichita, dans le Kansas. 
    Les différents centres d'avortements ont fait en outre état 
de près de 7.000 incidents divers (menaces de morts, incendies 
criminels, vandalisme, etc.), selon la Fédération.    
 
 (Avec Rick Wilking à Colorado Springs, Daniel Wallis à Denver, 
Dan Whitcomb et Alex Dobuzinskis à Los Angeles, Eric M. Johnson 
à Chicago, Laila Kearney à New York, et Andy Sullivan à 
Washington; Pierre Sérisier et Danielle Rouquié pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant