CORR-LEAD 2-Syrie-Un avion de chasse s'écrase sur un marché, au moins 27 morts

le , mis à jour à 13:45
0

(Correction du bilan dans le titre, texte sans changement) BEYROUTH, 3 août (Reuters) - Vingt-sept personnes au moins ont été tuées lundi et plusieurs dizaines d'autres blessées par la chute d'un avion de chasse de l'armée syrienne sur un marché de la ville d'Ariha, dans le nord-ouest du pays, ont rapporté des habitants et des témoins. La plupart des victimes sont des civils, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), une organisation non-gouvernementale basée au Royaume-Uni qui suit les violences en Syrie par le biais d'un réseau d'informateurs. Plusieurs dizaines de personnes ont été blessées, ont précisé l'OSDH et des témoins. L'armée syrienne n'a pas réagi dans l'immédiat à ces informations. Ariha est située dans la province d'Idlib, dont la majeure partie est depuis mai sous le contrôle d'une coalition d'insurgés islamistes. Avant de s'écraser sur le marché, le chasseur avait largué une bombe sur la principale rue commerçante de la ville, ont déclaré deux témoins à Reuters. "L'avion a largué à basse altitude une bombe sur la principale rue du bazar, quelques secondes seulement avant de s'écraser", a dit Ghazal Abdullah, un habitant qui se trouvait près des lieux. L'OSDH a précisé que le chasseur n'avait pas été abattu par des tirs. Les combats se sont intensifiés récemment dans la province d'Idlib entre les forces gouvernementales et la coalition de l'Armée de la conquête (Djaich al Fatah), dont fait partie le front Al Nosra, branche syrienne d'Al Qaïda. La chute d'Ariha a permis aux insurgés de prendre le contrôle de la majeure partie de la province d'Idlib, frontalière de la Turquie et voisine de celle de Lattaquié, le fief du président Bachar al Assad. Cette région agricole a depuis été la cible de bombardements aériens réguliers des forces de Damas, qui tentent de regagner du terrain. (Suleiman Al Khalidi; Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant