CORR-LEAD 1-Couvre-feu en Tunisie après les manifestations de chômeurs

le , mis à jour à 14:32
0
 (Répétition titre) 
    TUNIS, 22 janvier (Reuters) - Le ministère tunisien de 
l'Intérieur a annoncé l'instauration d'un couvre-feu national de 
20h00 à 05h00 à compter de ce vendredi, après quatre jours de 
manifestations de sans-emploi qui ont donné lieu à des 
affrontements avec les forces de l'ordre. 
    Les autorités tunisiennes ont justifié cette mesure par les 
troubles à l'ordre public et les risques pour la propriété 
privée ainsi que par la crainte d'attaques terroristes. 
    Des rassemblements ont été signalés dans plusieurs villes 
vendredi, y compris à Kasserine où la contestation a débuté il y 
a quatre jours et à Sidi Bouzid. 
    A Tunis, des protestataires ont bloqué l'une des principales 
artères de la ville et enflammé des pneus tandis que les forces 
de l'ordre ont interpellé 19 personnes, a dit un responsable des 
services de sécurité. 
    La veille, la police avait fait usage de grenades 
lacrymogènes pour disperser plusieurs milliers de jeunes 
rassemblés devant les bureaux de la préfecture à Kasserine, 
ville du centre du pays où le mouvement de protestation a débuté 
après le suicide d'un homme qui se serait vu refuser un emploi 
dans la fonction publique. 
    Les forces de l'ordre sont également intervenues à Jamdouba, 
à Beja et à Skira, ainsi qu'à Sidi Bouzid où les manifestants 
scandaient "du travail ou une autre révolution", selon des 
témoins et les médias locaux. 
    Un policier a été tué mercredi après avoir été attaqué par 
des manifestants à Feriana, au sud de Kasserine, a annoncé le 
ministère de l'Intérieur. 
 
 (Tarek Amara, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant