CORR-LEAD 1-Citigroup-Bénéfice au plus haut de 8 ans, baisse des coûts

le , mis à jour à 17:08
0

(Dans le 5e paragraphe, prière de lire 61 millions de dollars et non pas 61%.) 16 juillet (Reuters) - Citigroup C.N , troisième banque américaine par l'actif, a publié jeudi son bénéfice trimestriel le plus élevé en huit ans, ses efforts de restructuration et de réduction des coûts ayant porté leurs fruits, parallèlement à une chute des frais juridiques. La banque a simplifié sa structure en vendant des actifs de banque de dépôt dans plusieurs pays, en réduisant son réseau aux Etats-Unis et en cédant des actifs non stratégiques. Le titre progresse de 2,55% à 57,90 dollars dans les échanges d'avant-Bourse. Les charges d'exploitation de Citicorp, principale filiale du groupe bancaire, ont diminué de 6% à 9,8 milliards de dollars, et de 1% après ajustement des effets de change. Ces charges incluent 61 millions de dollars de coûts de restructuration contre 397 millions un an auparavant. Le produit net bancaire de Citicorp n'a pas varié, à 17,5 milliards de dollars, mais a augmenté de 5% après ajustement des effets de change. Le bénéfice net a bondi à 4,85 milliards de dollars, ou 1,51 dollar par action, au deuxième trimestre, contre 181 millions de dollars, ou 3 cents par action, un an plus tôt, alors que Citigroup faisait face à des charges juridiques d'un montant total 3,8 milliards de dollars. ID:nL6N0PP3X6 Après ajustement pour prendre en compte les frais juridiques et certains éléments comptables, le bénéfice net du groupe affiche une progression de 18% à 4,65 milliards de dollars, soit 1,45 dollar par action, contre 3,93 milliards de dollars, ou 1,24 dollar par action, un an plus tôt. Les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice par action de 1,34 dollar selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S mais il n'était pas clair dans l'immédiat si ces chiffres étaient comparables. (Neha Dimri et Anil D'Silva, David Henry, Myriam Rivet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat) (Actualisé avec des précisions, cours de Bourse) 16 juillet (Reuters) - Citigroup C.N , troisième banque américaine par l'actif, a publié jeudi son bénéfice trimestriel le plus élevé en huit ans, ses efforts de restructuration et de réduction des coûts ayant porté leurs fruits, parallèlement à une chute des frais juridiques. La banque a simplifié sa structure en vendant des actifs de banque de dépôt dans plusieurs pays, en réduisant son réseau aux Etats-Unis et en cédant des actifs non stratégiques. Le titre progresse de 2,55% à 57,90 dollars dans les échanges d'avant-Bourse. Les charges d'exploitation de Citicorp, principale filiale du groupe bancaire, ont diminué de 6% à 9,8 milliards de dollars, et de 1% après ajustement des effets de change. Ces charges incluent 61 millions de dollars de coûts de restructuration contre 397 millions un an auparavant. Citi a réduit de 22% les actifs de Citi Holding, qui abrite les activités qu'il compte vendre. La division a dégagé un bénéfice de 157 millions de dollars au cours du trimestre. "A travers une discipline proactive concernant les dépenses et le bilan, nous sommes bien partis pour atteindre nos objectifs financiers annuels," déclare le directeur général Michael Corbat dans un communiqué. Le rendement moyen des actifs de Citi ressort 1,06% sur le trimestre clos le 30 juin, au-dessus de l'objectif d'au moins 0,9% sur l'exercice fixé par Michael Corbat. Le revenu du pôle obligataire a baissé de 1% à 3,06 milliards de dollars, soit bien moins que les autres grandes banques américaines. Goldman Sachs Group GS.N , qui a publié une forte baisse de son bénéfice trimestriel, a fait état d'une chute de 28% de son revenu lié au trading d'obligations, de changes et de matières premières. ID:nL5N0ZW2MA Le revenu du pôle obligataire de Bank of America BAC.N a reculé de 9,3%, tandis que celui de JPMorgan Chase JPM.N a chuté de 10%. Le produit net bancaire de Citicorp n'a pas varié, à 17,5 milliards de dollars, mais a augmenté de 5% après ajustement des effets de change. Le bénéfice net a bondi à 4,85 milliards de dollars, ou 1,51 dollar par action, au deuxième trimestre, contre 181 millions de dollars, ou 3 cents par action, un an plus tôt, alors que Citigroup faisait face à des charges juridiques d'un montant total 3,8 milliards de dollars. ID:nL6N0PP3X6 Après ajustement pour prendre en compte les frais juridiques et certains éléments comptables, le bénéfice net du groupe affiche une progression de 18% à 4,65 milliards de dollars, soit 1,45 dollar par action, contre 3,93 milliards de dollars, ou 1,24 dollar par action, un an plus tôt. Les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice par action de 1,34 dollar selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S. (Neha Dimri et Anil D'Silva, David Henry, Myriam Rivet et Cyril Altmeyer pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant