CORR-L'armée kényane tue une centaine de Chabaab lors de représailles

le
0

(Corrige date attentat à Nairobi, dernier §) NAIROBI, 23 novembre (Reuters) - Les forces de sécurité kényanes ont pourchassé et tué une centaine d'activistes islamistes et détruit une de leurs bases en Somalie après l'attaque d'un autocar au cours de laquelle des hommes armés ont exécuté 28 passagers samedi dans la région de Mandera dans le nord-est du Kenya. Le groupe somalien Al Chabaab a revendiqué l'attaque contre l'autocar qui se rendait à Nairobi. Les assaillants avaient ordonné aux passagers de réciter des versets du coran et avaient abattu 28 personnes, 19 hommes et neuf femmes, qui n'étaient pas de confession musulmane. Les forces de sécurité kényanes avaient alors lancé une traque contre les assaillants qui tentaient de se réfugier en Somalie, a précisé la police. "Deux opérations ont été menées avec succès de l'autre côté de la frontière contre les auteurs de ces exécutions meurtrières. Notre action de représailles a fait plus de 100 tués", a dit le vice-président kényan William Ruto. Il a précisé qu'un camp et quatre pick-ups équipés de mitrailleuses avaient été détruits. "Le message que nous leur avons adressé est clair. Vous pouvez vous infiltrer pour attaquer des civils innocents. Mais à chaque attaque contre le Kenya et son peuple nous vous pourchasserons où que vous vous trouviez", a-t-il encore dit. L'attaque menée contre l'autocar samedi avait été condamnée par la Somalie, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et les Nations unies. Le groupe Al Chabaab est responsable du raid mené en septembre 2013 contre un centre commercial de Nairobi qui avait coûté la vie à 67 personnes en représailles, disait-il, à la participation de soldats kényans à des opérations contre ses combattants en Somalie. (George Obulutsa; Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant