CORR-Hollande promet de réformer sans impôt supplémentaire

le
10

(Complète la citation du §9 pour préciser que l'engagement sur les impôts court à partir de 2015) * Près de deux heures d'émission "en direct avec les Français" * Hollande veut "rendre le pays plus fort" * Il ne se "pose pas" la question d'un second mandat PARIS, 6 novembre (Reuters) - "Cramponné" depuis deux ans et demi à sa tâche, François Hollande s'est engagé jeudi à réformer la France jusqu'au terme de son quinquennat, promettant qu'il n'y aurait l'an prochain aucun impôt supplémentaire pour "qui que ce soit". Pendant près de deux heures d'émission "En direct avec les Français" divisée en trois parties, dont une consacrée à un dialogue avec des concitoyens, le chef de l'Etat a tenté de relancer un mandat ardu arrivé à mi-chemin. "Depuis deux ans et demi, je me cramponne", a déclaré d'emblée le président le plus impopulaire de la Ve République, dont la cote de popularité est tombée jusqu'à 12%. "Je dois avoir le cuir tanné, être serein, avoir du sang-froid (...) pour réussir une fonction exceptionnelle", a ajouté celui qui avait fait campagne sur le thème du "changement" et du "président normal". François Hollande a répété que la baisse du chômage, qui n'a cessé de grimper depuis son entrée à l'Elysée, était une condition indispensable pour briguer un second mandat en 2017. Interrogé sur son désir de second mandat, il a répondu : "Je suis président, je n'ai pas besoin de me poser cette question (...) Pas tout de suite". "RÉFORMER JUSQU'AU BOUT" "Je vais jusqu'au bout réformer mon pays, le rendre plus fort", a-t-il assuré. "Au bout des cinq ans (...) je veux pouvoir me regarder dans une glace en me disant : est-ce que j'ai fait ce que je devais faire comme président de la République pendant cinq ans ?" La principale annonce a consisté à assurer aux Français, confrontés à des hausses continues de taxes, qu'il n'y aurait aucun impôt supplémentaire l'an prochain, tout en confirmant la suppression de la première tranche de l'impôt sur le revenu. "A partir de l'année prochaine il n'y aura pas d'impôt supplémentaire sur qui que ce soit", a-t-il déclaré, au risque d'être critiqué si, comme pour le chômage, il n'y parvient pas. François Hollande a fait quelques annonces contre le chômage comme la création de 15.000 emplois d'avenir "verts" supplémentaires à destination des jeunes. Interpellé par une demandeuse d'emploi âgée de 60 ans, il a évoqué une allocation pour les chômeurs ayant suffisamment cotisé mais n'ayant pas atteint l'âge de la retraite ainsi que la création d'un contrat aidé pour les chômeurs seniors à qui il manque quelques trimestres de cotisation. François Hollande s'est aussi dit favorable à l'organisation d'un référendum sur l'instauration d'un service civique universel obligatoire pour les jeunes. Interrogé sur sa promesse électorale d'instiller une dose de proportionnelle pour les élections législatives, le président a répondu que cela n'était "pas la priorité" du moment. Moins populaire que son Premier ministre Manuel Valls, François Hollande a affirmé qu'il restait celui qui "fixe la ligne" et l'instigateur des réformes. "Manuel Valls est un bon Premier ministre, il applique la politique que j'ai moi-même fixée pour la Nation et nous sommes dans une équipe", a dit le président. "Toutes les réformes, je les ai décidées moi-même". François Hollande a terminé son entretien en donnant une série de rendez-vous à même de redorer l'image universelle du pays qu'il dirige. La France, qui organisera la grande conférence sur le climat fin 2015, est candidate à l'organisation de l'Exposition universelle de 2025, a-t-il annoncé. François Hollande s'est aussi déclaré favorable à l'organisation des Jeux olympiques à Paris en 2024. (Elizabeth Pineau, avec Julien Ponthus, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le vendredi 7 nov 2014 à 14:55

    Laissons lui encore un peu de temps...il aura sans doute besoin d'un second mandat pour rééquilibrer toutes les courbes ?...:-)))

  • jyth01 le vendredi 7 nov 2014 à 13:10

    Il faudra qu'il rende compte des dégâts causés à la France

  • tropfort le vendredi 7 nov 2014 à 12:42

    Abracadabra............ zut, encore raté !

  • JODHY le vendredi 7 nov 2014 à 12:33

    pour avoir plongé le pays dans la misère

  • JODHY le vendredi 7 nov 2014 à 12:31

    "toutes le réformes je les ai décidées moi meme " c'est bien ce que l'on lui reproche,

  • Berg690 le vendredi 7 nov 2014 à 12:25

    Moi président.... mon Q oui!

  • M5441845 le vendredi 7 nov 2014 à 12:05

    Alors, ça va être maintenant le changement?

  • FREDTOUZ le vendredi 7 nov 2014 à 11:35

    Il a dit sans impôt supplémentaire, en dehors bien sûr des augmentations votées cette années qui s'appliqueront l'année prochaine, mais par contre, il n'a pas dit sans NOUVELLES TAXES!!!!!!

  • JODHY le vendredi 7 nov 2014 à 11:32

    des tablettes, les jeux en 24 l'exposition en 25 ( on a les moyens ) et le service obligatoire gratos c'est les jeunes qui vont etre contents, 15000 emplois bidons, et toujours .......le meme président

  • lsleleu le jeudi 6 nov 2014 à 23:28

    pour les impôts je demande à voir ... surtout pour les impôts fonciers et taxes d'habitation