CORR-France-Le sort du N°1 de la CGT scellé au plus tard le 13/1

le
0

(Bien lire premier § a confirmé mercredi) PARIS, 17 décembre (Reuters) - La CGT a confirmé mercredi que le sort de son secrétaire général, Thierry Lepaon, et de son bureau confédéral serait scellé au plus tard le 13 janvier lors d'une session extraordinaire de son parlement, le Comité confédéral national (CCN). "La Commission exécutive confédérale se réunira les 6 et 7 janvier 2015 pour valider des propositions d'évolution totale ou partielle de la composition du bureau confédéral qui seront faites au CCN", lit-on dans une note adressée aux organisations de la première centrale syndicale française. "Ce délai permettra au secrétaire général d'avoir sa propre réflexion y compris sur la poursuite de son mandat", ajoute ce document, censé résumer les débats qui ont eu lieu mardi au sein de la commission exécutive, le gouvernement de la CGT. Les appels à la démission de Thierry Lepaon se multiplient, de la base aux instances dirigeantes de la confédération, depuis les révélations sur les frais engagés pour la rénovation de son domicile de fonction et de son bureau, et sur l'indemnité qu'il a perçue quand il a quitté ses responsabilités en Normandie. Ces révélations ont plongé l'organisation syndicale dans une crise inédite et profonde. Mardi, la commission exécutive "n'a évacué aucune question, ni celle de la démission du secrétaire général, ni celle de l'ensemble des membres du bureau confédéral", lit-on dans la note adressée aux fédérations et aux unions départementales de la CGT, dont les secrétaires généraux forment le CCN. (Emmanuel Jarry, édité par Gérard Bon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant