CORR-France-La résistance aux antibiotiques divise les scientifiques

le , mis à jour à 17:59
0

(Corrige orthographe du nom de Carlet) * Marisol Touraine veut réduire la consommation d'antibiotiques * Des scientifiques marseillais contestent ses données * Ils affirment qu'il ne s'agit que de "déductions" MARSEILLE, 7 octobre (Reuters) - Plusieurs scientifiques ont contesté mercredi les chiffres sur lesquels s'appuie la ministre de la Santé, Marisol Touraine, pour prôner une réduction de la consommation d'antibiotiques en France, où les infections dues aux bactéries résistantes à ces médicaments provoqueraient des milliers de décès par an. La trop grande prescription d'antibiotiques a favorisé la résistance des bactéries qui, selon la ministre, induit chaque année une infection par un germe dit multi-résistant chez 160.000 patients et provoque directement 12.500 décès. "Aucune donnée ne permet de dire que l'on est face à une épidémie bactérienne qui va tuer des milliers de personnes", a déclaré à la presse Didier Raoult, professeur de microbiologie qui dirige l'Institut hospitalo-universitaire (IHU) en maladies infectieuses de Marseille. L'une des faiblesses du rapport du Dr Jean Carlet, remis fin septembre à la ministre de la Santé qui en a fait sa base de travail, serait de proposer une "modélisation" de l'avenir basée sur les connaissances du passé. "C'est de la déduction faite de multiplications de ratios, ce n'est que la constatation de phénomènes existants qui conduit à avoir plus de morts annoncées que de morts réels", dit Didier Raoult. UN CHIFFRE "VIRTUEL" Les scientifiques marseillais contestent le chiffre de 12.500 morts par an, principalement par infections nosocomiales, qu'ils qualifient de "virtuel". "Dans un tel schéma, on devrait recenser plusieurs centaines de morts à Marseille. Or, entre 2011 et 2015, on n'a enregistré que 33 décès liés à des infections causées par une bactérie résistante", dit le président du Comité de lutte contre les maladies nosocomiales, Pierre-Edouard Fournier, qui rappelle que l'activité du CHU de Marseille pèse pour près de 3% de l'hospitalisation française. "Il faut faire de la veille, pas de la prédiction et de la spéculation. Il existe une émotivité générale à laquelle tout le monde se croit obligé de répondre. Aucune des prédictions alarmistes sur la grippe aviaire ou sur le virus H1N1 ne s'est pourtant réalisée", ajoute Didier Raoult. La surveillance de la résistance aux antibiotiques mise en place depuis 2001 par la fédération de microbiologie clinique des hôpitaux de Marseille indique que les taux de résistance des dix bactéries pathogènes les plus fréquemment isolées ont peu augmenté, voire même diminué selon les espèces. Plus qu'un statut à part pour les antibiotiques voulu par Marisol Touraine pour encourager les entreprises à développer de nouveaux produits, le directeur de l'IHU préconise une meilleure utilisation du patrimoine existant en favorisant l'usage d'antibiotiques anciens qui évitent l'effet de résistance. Le rapport Carlet souligne que la France consomme 30% d'antibiotiques de plus que la moyenne européenne et presque trois fois plus que les Pays-Bas, la Suède et la Norvège. Selon l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM), cette surconsommation représente une dépense supplémentaire comprise entre 71 millions d'euros par rapport à la moyenne européenne et 441 millions d'euros par rapport aux pays européens les plus vertueux. Le rapport Carlet précise que "plus de dix millions de personnes pourraient mourir chaque année" à l'horizon 2050 en raison des bactéries résistantes aux antibiotiques sans réaction de la communauté internationale. Marisol Touraine a annoncé, fin septembre, vouloir "réduire de 25% la consommation globale d'antibiotiques" en France et "faire passer la mortalité liée à l'antibiorésistance au-dessous de la barre des 10.000 décès par an d'ici 2017". (Jean-François Rosnoblet, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant